Le nombre d’employés de l’administration publique a atteint 718 823 en décembre, soit une augmentation de 19 792 par rapport à la même période, principalement en raison de la croissance de l’emploi dans les hôpitaux et les écoles, selon les statistiques officielles publiées aujourd’hui.

«Au 31 décembre 2020, l’emploi dans le secteur des administrations publiques s’élevait à 718 823 emplois, soit une augmentation de 19 792 emplois par rapport au 31 décembre 2019», lit-on dans le résumé statistique trimestriel de la direction générale de l’administration et de l’emploi public ( DGAEP).

L’emploi public a ainsi augmenté de 2,8% en 2020, en glissement annuel, avec un accent sur les entités publiques commerciales (EPE) du Service national de santé (SNS), qui ont enregistré 7114 travailleurs supplémentaires, ainsi que sur les établissements d’enseignement. de base et secondaire, qui ont enregistré une augmentation de 6 313 emplois.

Dans le NHS, parmi les carrières qui ont le plus contribué à l’augmentation de l’emploi, se distinguent les infirmières (+2 736), les assistants opérationnels (+2 696) et les techniciens diagnostiques et thérapeutiques (+639).

Dans les écoles, il y avait 4 056 enseignants et enseignants de maternelle supplémentaires dans l’enseignement primaire et secondaire et une augmentation de 1 707 assistants opérationnels.

L’emploi dans l’administration centrale (y compris les hôpitaux et les écoles EPE) a augmenté de 3,4%, tandis que dans l’administration locale, l’augmentation était de 1,2%.

Par rapport à la fin du trimestre précédent, l’emploi public a augmenté de 17 877 emplois (2,6%) au quatrième trimestre, la contribution la plus importante provenant de l’éducation et des sciences, de la technologie et de l’enseignement supérieur (+13 030 dans son ensemble). l’activité de la rentrée scolaire, avec le processus de placement des enseignants à tous les niveaux de l’enseignement et des techniciens supérieurs pour les activités d’enrichissement des programmes (AEC) dans les établissements d’enseignement primaire et secondaire », explique la DGAEP.

Les données montrent qu’en octobre 2020, la valeur de la rémunération de base mensuelle moyenne dans l’administration publique s’élevait à 1 535 euros bruts, soit une augmentation annuelle de 2% «due essentiellement à la mise à jour de l’assiette de rémunération (645,07 euros )) ainsi que le processus progressif de déblocage des carrières, en plus de mettre à jour la valeur du salaire mensuel minimum garanti (RMMG) à 635 euros ».

Le gain mensuel moyen (y compris les compléments et autres composants) était de 1 792,3 euros en octobre, soit une augmentation de 1,4% par rapport à la même période de l’année dernière.

« La variation d’une année sur l’autre résulte principalement de l’augmentation de la rémunération de base mensuelle moyenne et de la diminution globale de l’importance des autres composantes du gain, telles que les primes et subventions ou suppléments réguliers, et le paiement des heures supplémentaires ou des heures supplémentaires » , explique DGAEP.

DF // JNM

Le contenu Le nombre de fonctionnaires augmente de près de 20 mille et atteint 718.823 en 2020 apparaît d’abord à Visão.