S’adressant à Lusa à l’Institut de défense nationale, à Lisbonne, où il a participé à un séminaire organisé par l’Atlantic Center sur le thème « Déconstruire l’écosystème de sécurité multilatéral dans l’Atlantique », João Gomes Cravinho a évoqué la décision russe de suspendre sa mission avec l’OTAN. et de fermer la représentation de l’Alliance atlantique à Moscou.

«Je pense que c’est une réaction disproportionnée et ce n’est pas raisonnable. Je pense que le dialogue entre l’OTAN et la Russie est fondamental, et naturellement ce dialogue devra avoir lieu. Pour cela, il est important d’avoir des diplomates russes », a-t-il souligné.

Le ministre de la Défense a également déclaré qu’il ne doutait pas que « tôt ou tard, pour quelque prétexte que ce soit, des diplomates russes auront à nouveau lieu avec l’OTAN », ajoutant qu’il jugeait « ce genre de petite démonstration théâtrale inutile à cause d’une partie de la Russie ». .

« Je suis désolé, et l’appel que je lance est que la Russie sache comment reprendre le dialogue avec l’OTAN, un dialogue que, malheureusement, la Russie n’a pas voulu favoriser depuis un an ou deux, mais qui me paraît important », il a dit.

Lundi, la Russie a annoncé la suspension de sa mission auprès de l’OTAN, ainsi que la fermeture de la représentation de l’Alliance atlantique à Moscou, suite au récent retrait des pouvoirs de huit diplomates russes pour espionnage présumé.

« Suite à certaines mesures prises par l’OTAN, les conditions de base pour travailler ensemble n’existent plus », a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, précisant que ces mesures entreront en vigueur, en principe, à partir du 1er novembre.

Le 6 octobre, l’OTAN a déclaré avoir retiré les pouvoirs de huit éléments de la mission russe auprès de l’Alliance atlantique, justifiant que les personnes en question travaillaient « de manière non déclarée » en tant qu’agents du renseignement russe.

« Nous pouvons confirmer que nous avons retiré les pouvoirs de huit membres de la mission russe auprès de l’OTAN, qui étaient des agents non déclarés des services de renseignement russes », a déclaré une source officielle de l’organisation.

Le même jour, l’Alliance atlantique a également réduit à 10 le nombre de pouvoirs des représentants qui pouvaient être demandés par Moscou, ce qui représentait une réduction de l’équipe de mission russe déployée au siège de l’OTAN, situé à Bruxelles.

TA (SCA) // ACL

Le contenu du ministre de la Défense appelle la Russie à reprendre le dialogue avec l’OTAN apparaît en premier dans Vision.