Le TdC, selon un rapport d'audit rendu public aujourd'hui, a détecté des «faiblesses» dans la communication des marchés publics réalisés sous le régime d'exception lancé en raison de l'épidémie de covid-19.

«L'analyse de toutes les informations a permis de vérifier qu'il y avait des faiblesses dans la publicité et dans la communication des contrats (annoncés sur le Portail de la Base, mais non communiqués à la Cour et vice versa). À titre d'exemple, il a été constaté que, sur les 17 attributions attribuées par SPMS – Services partagés du ministère de la Santé dans le cadre du contrat de mandat accordé avec l'Administration des systèmes de santé, IP, qui s'élevaient à 40 millions d'euros, 9 d'entre eux, d'un montant global de 26,6 millions d'euros, n'avaient pas été annoncés sur le portail de la base », a précisé le TdC.

Dans un commentaire sur le document, une source officielle du ministère de la Santé indique que le TdC note certaines «non-conformités», aussi bien dans les champs de remplissage des publications sur le portail de base (lieu d'exécution du contrat et délai d'exécution) que pour l'attribution / contrats annoncés sur le portail BASE qui n'ont pas été envoyés à la Cour et vice versa.

Et il ajoute que, comme l'anticipe le TdC, «ce fait est justifié par des retards dans l'envoi des données, et le ministère de la Santé a déjà demandé à ses entités de remédier aux non-conformités signalées».

Le ministère de la Santé déclare que, sans préjudice du rapport TdC, en outre, permettant un examen global du cadre de toutes les décisions, «sera préparé et publié, sur le site Web des services partagés du ministère de la Santé», «d'un rapport conjointement sur les acquisitions effectuées sous ce régime particulier et les circonstances respectives, justifiant l'impossibilité ou le grave inconvénient de recourir à un autre type de procédure, dans les 60 jours suivant la période de validité de ce régime d'exception ».

Dans le commentaire adressé à Lusa, le ministère de la Santé commence par souligner qu'une réponse efficace à la pandémie de covid-19 exige que le gouvernement réagisse rapidement et d'urgence, notamment en achetant des équipements et des biens.

Le ministère rappelle ensuite que la pandémie a conduit à une nouvelle réalité, donnant comme exemples des conditions exceptionnelles du marché mondial, une énorme concurrence entre les pays, des limites à la circulation des marchandises, des règles de confinement global des travailleurs, la fermeture des frontières et des restrictions à la circulation des personnes et les atouts.

"Cependant, même dans ce contexte défavorable, le gouvernement a cherché à suivre les meilleurs enseignements internationaux et nationaux, en observant les recommandations de la Commission européenne et de la Cour des comptes", est garantie dans la réponse du ministère à Lusa.

Il précise également que, pour l'essentiel, le TdC confirme l'adéquation du régime exceptionnel adopté.

FP / SO (ALYN) // ZO

Le contenu du ministère de la Santé indique que les «non-conformités» identifiées par le TdC apparaîtront en premier dans Visão.