La multinationale de détail, qui est entrée sur le marché nigérian en 2005, a déclaré que les résultats financiers publiés ne reflétaient pas les opérations au Nigéria, car il sera classé comme une «activité abandonnée».

Le groupe a indiqué que «les supermarchés 'non-RSA' (République d'Afrique du Sud) (hors Nigéria), qui contribuent pour 11,6% aux ventes du groupe, ont enregistré une baisse des ventes de 1,4% sur l'année », Selon les informations du marché pour la période de 52 semaines jusqu'au 28 juin, à laquelle Lusa avait accès.

"La croissance régulière de 6,3% des ventes au comptant au second semestre a eu un impact significatif sur les restrictions de confinement dans les 14 pays africains où nous opérons", a déclaré le groupe.

Shoprite a noté que les restrictions de confinement liées aux fermetures de magasins, à la distance sociale, aux restrictions de transport, à la circulation des personnes, aux heures de vente au détail, aux limitations de la main-d'œuvre et au commerce de l'alcool «avaient un impact dans plusieurs régions à des degrés divers et en des moments différents ».

Les analystes du marché sud-africain estiment que les opérations du groupe dans les pays africains lusophones, notamment en Angola, pourraient également être interrompues pour renforcer les activités du groupe en Afrique du Sud.

Cependant, interrogé par Lusa à cet égard, le groupe sud-africain, basé au Cap, a refusé de commenter l'avenir des opérations commerciales en Angola et au Mozambique, compte tenu des résultats financiers globaux analysés.

"Nous sommes dans une période fermée et, par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de commenter, en plus de faire référence aux informations divulguées publiquement dans la mise à jour opérationnelle du groupe Shoprite, hier 3 août 2020", a déclaré le groupe de vente au détail sud-africain à Lusa. .

En Afrique du Sud, le Groupe enregistre une croissance annuelle de 8,7% (boissons alcoolisées comprises) soutenue par un «second semestre solide» au cours duquel les ventes ont progressé de 7,5%.

"En raison du confinement, les visites des clients ont diminué de 7,4% sur l'année, cependant, les dépenses moyennes sur les achats ont augmenté de 18,4%", a déclaré le groupe de vente au détail sud-africain, indiquant également une augmentation du volume annuel de 2,3%.

CYH // VM

Le groupe sud-africain Shoprite annonce son départ du Nigéria après que la baisse des ventes en Afrique soit apparue en premier dans Vision.