La collecte d’éléments est déjà en cours pour que cette tradition puisse être incluse dans l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel et, à partir de là, « évoluer en une candidature reconnue par l’UNESCO », a expliqué João Carlos Leite, président du Mouvement des Romeiros de São Miguel. .

Le responsable et trois autres représentants de cette organisation ont été reçus aujourd’hui en audience par le président du gouvernement régional, au Palácio de Santana, à Ponta Delgada.

José Manuel Bolieiro a souligné que 2022 marque la « célébration de 500 ans de pèlerinages de Carême » et que cette image « pourrait mériter, avec le soutien du gouvernement régional, un moment évocateur et festif, digne de ce patrimoine de l’île de São Miguel » .

Le social-démocrate a proposé à l’association de solliciter le « cadre réglementaire d’accompagnement de la Direction régionale de la culture, qui permet de soutenir ces initiatives ».

Pour le chef de l’exécutif régional, il est important de construire le chemin « pas à pas, dans la sécurité, et surtout l’excellence », en avançant une « chronologie qui inclut l’année 2022 comme référence, comme la célébration des 500 ans », passer à « l’étape suivante, l’une d’entre elles de l’inventaire ».

João Carlos Leite a expliqué que ce chemin a été emprunté depuis 2018, lorsque le projet a été présenté à l’assemblée générale.

Depuis, ils ont déjà noué des contacts avec des entreprises et des techniciens, mais « la pandémie a tout compliqué ».

Ils ont désormais le soutien d' »un technicien, qui a fait une thèse de doctorat sur les pèlerins de São Miguel » et qui « complète la collection de la collection » et d’un technicien audiovisuel qui recueille des éléments et des témoignages pour y inclure le butin. .

L’intention est que « cette année, si Dieu le veut », il puisse « être remis au patrimoine culturel immatériel national pour enregistrement ».

« Ou, finalement, après cette audition d’aujourd’hui, il serait peut-être plus commode de prendre notre temps, d’attendre les célébrations du 500e anniversaire, puis de faire un travail d’excellence qui nous permette d’être facilement reconnu, en tenant compte également des avis et de l’implication des techniciens. dans ce domaine », a admis le responsable.

José Manuel Bolieiro a également souligné la « référence de communauté, d’identité et de patrimoine culturel » que représente cette tradition et, par conséquent, il a vu « avec appréciation » le « souci de relever avec la collection scientifique toute l’histoire des pèlerinages de Carême à São Miguel ».

Pendant le Carême, à São Miguel, des catholiques de divers endroits, organisés en ranchs, parcourent l’île pendant une semaine, visitant les églises et les chapelles de l’île, sur un itinéraire qui sert à accomplir des promesses ou à un voyage de méditation.

Les pèlerins portent un châle et une écharpe traditionnels et portent un chapelet et un bâton, sur lesquels ils s’appuient pendant le voyage de chants et de prières.

Traditionnellement, les ranchos sont réservés aux hommes, mais ces dernières années, il y a eu un pèlerinage féminin, qui emprunte un itinéraire plus court.

ILYD // RBF

Le contenu Le gouvernement des Açores soutient la candidature de Romeiros au patrimoine immatériel apparaît en premier à Visão.