Le Conseil des ministres a approuvé aujourd’hui le décret-loi qui détermine la commercialisation centralisée des droits de télévision des matchs des ligues de football I et II, à appliquer jusqu’à la saison sportive 2028/2029.

Le décret-loi approuvé aujourd’hui, qui sauvegarde les effets des contrats en vigueur, vise à «valoriser les droits télévisuels et multimédias des compétitions de football professionnel», afin que la répartition des revenus soit «plus équitable entre les sociétés sportives».

Le diplôme empêche les sociétés sportives participant aux deux compétitions de football professionnel, les ligues I et II, de commercialiser individuellement les droits des jeux respectifs pour les saisons 2028/29 et suivantes, avec la Fédération portugaise de football (FPF) et la Ligue portugaise de football professionnel (LPFP) la présentation d’une proposition de modèle centralisé jusqu’à la fin de la saison sportive 2025/26.

Le document établit également que l’Autorité de la concurrence doit approuver le modèle de marketing centralisé défini.

«L’évaluation faite au système de commercialisation individualisée de ces droits – qui est en vigueur au Portugal – montre que, en ce qui concerne les revenus de la commercialisation de ces droits, la différence entre la société sportive qui en reçoit le plus et celle qui reçoit le moins est environ 15 fois, ce qui se traduit par des inégalités remarquables par rapport aux pays qui ont déjà adopté le modèle de marketing centralisé », indique une note du bureau du secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports.

Le document ajoute, à titre d’exemple, qu’en Espagne et en Italie la différence est trois fois plus élevée, en Allemagne 2,5 fois plus et en Angleterre 1,3 fois plus.

Par rapport au modèle actuellement en vigueur, il est également souligné qu’il conduit à «moins de concurrence des championnats et limite la concurrence sur les marchés pour la commercialisation de ces droits».

« La centralisation des droits de diffusion télévisuelle, en revanche, répond positivement à la recommandation de l’Autorité de la concurrence à ce sujet, et une augmentation des revenus est également attendue compte tenu des différentes expériences internationales connues », conclut-il.

En janvier, la FPF et la Ligue des clubs ont signé un protocole d’accord pour parvenir à la centralisation des droits de télévision d’ici 2027/28.

Cet accord, approuvé par les conseils d’administration des deux organismes, vise à créer une société, dans les mois à venir, ayant «pour unique objet» la «gestion du processus de négociation centralisé des droits de retransmission télévisuelle des concours professionnels».

AJO // NFO

Le contenu du gouvernement approuve la centralisation des droits de télévision sur le football à partir de 2028/29 apparaît en premier dans Visão.