1-1-e1669908198824-png

Table des matières

Le film portugais "Mosquito" en avant-première en France à la réouverture des cinémas

«‘ Mosquito ’s’inspire de l’histoire de l’arrivée de mon grand-père en Afrique», a expliqué le réalisateur lors de la création de l’œuvre. «Cependant, ce qui s'est passé pendant sa longue et solitaire marche est peu connu. C'est là qu'interviennent la fiction, l'efabulation et le sens que j'ai l'intention de donner au récit ».

Le film a été présenté en première mondiale en janvier au Festival international du film de Rotterdam, aux Pays-Bas, dans les salles portugaises début mars, juste avant la fermeture et la déclaration de l'état d'urgence, en raison de la covid-19, et a été repris lundi dernier, lors de la réouverture du Théâtre Académique Gil Vicente, à Coimbra.

"Mosquito" devait faire ses débuts en France le 25 mars, mais la réponse à la pandémie a dicté le report.

Au Portugal, il reviendra ce mois-ci dans les cinémas Nimas à Lisbonne, Charlot, à Setúbal, et sera projeté au Figueira da Foz Arts and Entertainment Centre, selon le communiqué publié aujourd'hui par Leopardo Filmes.

Mettant en vedette l'acteur João Nunes Monteiro, «Mosquito» parle de Zacarias, le jeune soldat portugais qui, en 1917, parcourt l'Afrique à la recherche du peloton, de la 4e Companhia Expedicionária Portuguesa.

Tout au long de son histoire, «nous sommes confrontés à l'horreur de la guerre et à l'asservissement des peuples africains par les Européens à travers la domination coloniale», a expliqué le réalisateur.

«Cela nous permet d'en savoir un peu plus sur un morceau oublié de notre histoire, la Première Guerre mondiale en Afrique, ce qui nous oblige à réfléchir sur une période beaucoup plus longue qui était notre droit de subjuguer et de« civiliser »d'autres peuples que nous considérions commodément. inférieur », a-t-il justifié.

Produit par Paulo Branco, "Mosquito" a été coproduit par la France, le Brésil et le Mozambique, où il a été tourné, et aura une version mini-série avec trois épisodes.

Outre «Mosquito», João Nuno Pinto est également l'auteur du long métrage «América» (2000) et des «shorts» «Don’t swim» (2015) et «Skype me» (2008).

Fin avril, la chaîne ARTE France a également annoncé la projection de la version télévisée étendue du film "A Herdade", de Tiago Guedes, pour le 11 juin, répartie sur trois épisodes de trois heures chacun, et "réalisée spécialement pour cette chaîne" .

Le long métrage de Tiago Guedes faisait partie de la sélection officielle de la section compétitive du Festival du film de Venise et de la section «Présentations spéciales» du Festival du film de Toronto.

MAG (SS / TDI) // SR

Articles récents