Selon l’organisation, « Paraíso » a reçu le grand prix du documentaire musical.

« Paraíso », créé en France lors de ce festival, est un portrait du Brésil basé sur la musique populaire, à l’échelle d’un jardin de Rio de Janeiro, où se déroule pratiquement toute la narration.

Dans le documentaire, Tréfaut a enregistré des hommes et des femmes, tous âgés, qui se réunissent régulièrement dans les jardins du Palácio do Catete (qui abrite le Musée de la République) pour chanter des sambas, des choros et d’autres chansons du patrimoine commun brésilien. Elles sont appelées « sérénades », une dérivation des sérénades.

« Paraíso » parle de « personnes considérées comme sacrifiables au regard des valeurs contemporaines, et qui attendent que leur destin se termine, et que l’accès au bonheur soit empêché », avait déclaré le réalisateur en septembre dernier à l’agence Lusa.

Pour Sérgio Tréfaut, cette communauté, qu’il a trouvée dans les jardins du Palácio do Catete, « porte quelque chose d’un Brésil antique qui a été effacé ».

Le film a été réalisé entre fin 2019 et début 2020, c’est-à-dire avant la pandémie de Covid-19, qui a eu un impact particulièrement violent sur le Brésil.

Sérgio Tréfaut voulait filmer et parler davantage avec cette communauté, qui ne revenait pas chanter régulièrement dans ces jardins à cause de la pandémie. Il a monté le film avec les images dont il disposait et l’a dédié aux protagonistes, notamment ceux qui sont décédés, victimes du nouveau coronavirus.

Fils d’une mère française et d’un père portugais, Sérgio Tréfaut est né et a vécu au Brésil jusqu’à la fin de son enfance, mais la famille a fini par quitter le pays, s’exiler en France et, plus tard, après la Révolution d’avril 1974, revenir au Portugal.

« Je voulais revenir [ao Brasil] depuis l’âge de dix ans, avec un besoin d’affronter le pays où j’ai passé mon enfance. Quand tu arrives à 50 ans, c’est « maintenant ou jamais », même si tu vas dans la pire phase du Brésil », a reconnu Tréfaut, qui a vivement critiqué la présidence de Jair Bolsonaro.

« Paraíso » est donc le résultat de l’approche du Brésil de Sérgio Tréfaut, faite à travers la musique populaire brésilienne.

Tréfaut, réalisateur, producteur, programmateur, est l’auteur de plusieurs films primés, notamment dans le dossier documentaire, tels que « Outro País » (2000), « Lisboetas » (2004) et « Alentejo, Alentejo » (2014), auxquelles s’ajoutent les fictions « Raiva » (2018) ou « La mariée », encore inédites dans le salon.

SS // GAM

Le film « Paradise » de Sérgio Tréfaut au contenu primé en France apparaît en premier sur Vision.