«Un temps, un imaginaire et un casting généreux ont permis la construction d'un univers émotionnellement dur, mais qui nous accompagne dans une réflexion bien après la fin du film», maintient le jury de la section principale du festival, à propos de «La fin du monde» .

Basil da Cunha a également remporté le prix Don Quijote du festival, de la Fédération internationale des Cineclubs, le jury soulignant que le long métrage révèle «un travail cohérent, exprimé par l'empathie dans la relation avec des acteurs non professionnels qui se traduit par des performances notable ».

«O Fim do Mundo» est le deuxième long métrage de Basil da Cunha. Le film raconte l'histoire d'un jeune homme qui retourne dans un quartier illégal de la municipalité d'Amadora, où il tente de se réinsérer, après des années passées dans un établissement correctionnel. Il a été sélectionné pour le festival de Locarno, en 2019, et a reçu le prix du meilleur long métrage portugais au festival IndieLisboa, en septembre dernier, et a également été distingué par le prix Tree of Life de la Pastorale de la culture.

Le film «Listen», d'Ana Rocha de Sousa, a remporté le prix du public, ayant également remporté le prix du meilleur réalisateur, de la meilleure actrice (Lúcia Moniz) et du meilleur acteur secondaire (Ruben Garcia), a révélé l'organisation.

Nominé du Portugal pour une nomination aux Oscars, dans la catégorie du meilleur film international, «Listen» est le premier long métrage de fiction d'Ana Rocha de Sousa, un drame familial inspiré d'une histoire réelle, sur une famille portugaise émigrée à Londres, à qui la garde des enfants est retirée, soupçonné de mauvais traitements. Le récit suit les efforts de la famille pour prouver que les soupçons ne sont pas fondés.

Le film a remporté six prix à la Mostra de Venise, dont le «Lion du futur», pour une première œuvre, et le prix spécial du jury du concours Horizons. Lancé dans les cinémas portugais le 21 octobre, il a depuis ajouté plus de 34 000 téléspectateurs, en tête du «classement» des films portugais les plus regardés en 2020.

Quant au prix de la meilleure fiction, au Caminhos do Cinema Português, il est allé à «Patrick», de Gonçalo Waddington, sélectionné il y a un an pour le Festival de San Sebastián. À Coimbra, le film a également reçu le prix de la meilleure direction artistique et du meilleur acteur (Hugo Fernandes).

«Nheengatu», de José Barahona, a remporté le prix du meilleur documentaire, «Maré», de Joana Rosa Bragança, pour la meilleure animation, et «Bustarenga», d'Ana Maria Gomes, pour le meilleur court métrage.

Selon l'organisation, «Amor Fati», de Cláudia Varejão, a remporté le prix de la presse, ayant également recueilli un meilleur son et un meilleur montage.

Bernardo Lopes, avec «Moço», a remporté le prix de la révélation, toujours dans la principale section compétitive, la sélection Caminhos.

Dans la sélection Essais (consacrée aux œuvres créées dans un contexte académique), les frères Afonso et Bernardo Rapazote ont remporté dans la catégorie du meilleur essai national, avec «Corte», et Clara Borges et Diana Agar, dans la catégorie du meilleur essai national d'animation, avec « Le président ne porte rien ».

Dans la catégorie internationale de cette sélection, Leonardo Martinelli a gagné, avec «Copacabana Madureira».

La 26e édition du festival Caminhos do Cinema Português a présenté près de 150 films portugais participant aux sections compétitives.

JGA (SS) // MAG

Le contenu du film «O Fim do Mundo» de Basil da Cunha remporte le Grand Prix du festival Caminhos apparaît pour la première fois à Visão.