La 22e édition du Festival Músicas do Mundo (FMM), dont le programme a été présenté aujourd’hui, dans le village de Porto Covo, dans cette municipalité de la côte de l’Alentejo, réunira « des artistes de 27 pays et régions », a révélé l’organisation.

« Après deux ans d’arrêt dû à la pandémie [de covid-19]le festival revient en ligne avec les principes de représentation géographique, esthétique et culturelle qui l’ont guidé depuis son origine », a déclaré la Chambre de Sines, l’entité organisatrice, dans un communiqué.

L’événement aura lieu du 22 au 24 juillet à Porto Covo, où sont programmés 12 concerts d’Arts in Sines et de l’avenue Vasco da Gama.

Revenant sur les différentes scènes du comté, les promoteurs veulent renforcer la visibilité des femmes artistes et « leur réelle contribution à la musique à l’échelle planétaire », avec une forte présence du continent américain.

Ava Rocha, Bia Ferreira, Letrux et Marina Sena (Brésil), Ana Tijoux et Pascuala Ilabaca (Chili), Queen Ifrica (Jamaïque), Omara Portuondo et Daymé Arocena (Cuba) et Dominique Fils-Aimé (Québec) font partie des confirmés présences au festival.

Le continent africain aussi « montre à nouveau la diversité de ses expressions musicales », du désert du Sahara, représenté par le Touareg Mdou Moctar, aux archipels de l’océan Indien, avec la présence de Maya Kamaty, de La Réunion.

Parmi les noms révélés figurent également Seun Kuti & Egypt 80 et Etuk Ubong (Nigéria), James BKS (Cameroun), Aline Frazão et Pongo (Angola), Acacia Maior et Re:Imaginar Monte Cara (Cap-Vert).

Selon l’organisation, la représentation portugaise se fera à travers différents styles « allant du fado au reggae », tels que Club Makumba, Dulce Pontes, Fado Bicha, Paulo Bragança, Pedro Mafama, Sara Correia et Simply Rockers Sound System.

La musique d’Espagne, entre Galice et Catalogne, est également très présente cette année, avec des concerts d’Albert Pla, Angélica Salvi, Baiuca, Maruja Limón, Niño de Elche et le duo Lina_Raül Refree, qui « rejoint le Portugal et l’Espagne ». dans une « nouvelle approche du fado ».

Crystal Murray et Lucie Antunes, deux nouvelles artistes françaises, se produiront dans Sines, Flat Earth Society Orchestra et La Chiva Gantiva, deux groupes basés en Belgique, et Steam Down, représentant de la ‘movida’ multiculturelle de Londres (Angleterre).

« De la Méditerranée et du Caucase, en passant par la mer Noire, on verra sur scène l’artiste grecque Marina Satti, le groupe bosniaque Dubioza Kolektiv, le groupe tzigane roumain Taraf de Caliu, le duo franco-arménien Ladaniva et la rencontre circassienne Zaur Nagoy. + Jrpjej », a déclaré l’organisation.

Selon le promoteur, outre Lakha Khan, ambassadeur de la musique du Rajasthan (Inde) et l’artiste qui « arrive plus loin à Sines », l’édition de cette année sera également marquée par des « rencontres intercontinentales », dont les projets B2B battent DJ Dolores (Portugal/Brésil), Guiss Guiss Bou Bess (Sénégal/France) et KUTU (Éthiopie/France).

Outre les concerts, FMM Sines propose un programme d’initiatives parallèles, avec des concerts spéciaux, des expositions, des conférences, des séances de contes, des rencontres avec des musiciens et des écrivains, des masterclasses, du cinéma, des visites guidées, des salons du livre et du disque, des spectacles pour enfants et des ateliers pour enfants.

HYN // RRL