Linha de Fuga – Laboratoire et Festival International des Arts du Spectacle "est conçu comme un terrain d'expérimentation, d'apprentissage et de partage des connaissances" et l'édition de cette année a pour thème "L'importance de l'anonymat pour la construction de la démocratie".

L'initiative, du 12 septembre au 4 octobre, vise à "refléter l'importance de l'espace public pour la construction du bien commun – l'espace de la démocratie – dans les pratiques artistiques", selon l'organisation.

«La démocratie est difficile dans de nombreux endroits de ce monde et, fondamentalement, parce que les gens oublient qu'en tant que citoyens, nous devons tous contribuer à la réalisation d'un bien commun. Autrement dit, la possibilité de créer une société où nous pouvons tous vivre harmonieusement », a déclaré le directeur et commissaire de l'événement à Lusa Catarina Saraiva.

Linha de Fuga comprend des spectacles, des performances et des concerts donnés par des artistes qui guideront également des «ateliers».

Alain Michard, Alex Cassal, Ana de Oliveira e Silva, Carlos Queiroz, Catarina Vieira, Diana de Sousa, Gil Mac, Jean-Lorin Sterian, Joana Petiz, Jonathan Uliel Saldanha, Juanqui Arévalo, Kátia Manjate, Keli Freitas, Laura participent à l'événement Wiesner, Luis Fernandes, Luís Guerra, Lula, Pena, Márcia Lança, Mariana Ferreira, Massimiliano Casu, Michela Depetris, Paloma Calle, Renato Linhares, Romain Beltrão Teule, Ssel, Tânia Carvalho, Vera Mantero, Xavier Manubens et Ynaiê Dawson.

Ces noms sont rejoints par 17 autres participants sélectionnés dans un appel international (de Bolivie, du Brésil, de Colombie, d'Espagne, de France, d'Italie, du Mozambique et de Roumanie) qui «apportent les propositions artistiques qu'ils développent dans les domaines de la danse, du design, de la dramaturgie , musique, performance, poésie, théâtre et art vidéo », expliquent les promoteurs dans un communiqué.

Le programme Linha de Fuga, qui s'ouvre le 12, avec le concert «Archivo Pitoresco», de Luna Pena (18h00, Jardim das Casa das Artes Bissaya Barreto), comprend «Captado pela Intuition», de Tânia Carvalho (03 Octobre, 21h30, Théâtre Académique de Gil Vicente), et «Esplendor e Dismorfia», de Vera Mantero et Jonathan Uliel Saldanha (hors festival, 29 octobre, 21h30, Oficina Municipal do Teatro).

Un parcours de performance entre Alta et Baixa de Coimbra, conçu par Alain Michard, avec le titre «Cittá Aperta» (19 et 20 septembre, 11h00 et 17h00), la performance « Fiestas Invisibles », de Paloma Calle et Massimiliano Casu (27, 19h30, Cour du Centre des Arts Visuels / CAV), et les débuts absolus de« Speed ​​Date », créé par Alex Cassal, Keli Freitas, Márcia Lança et Renato Linhares (2 octobre, 18h30 et 21h00, et 03, 16h00 et 19h00, Oficina Municipal do Teatro).

L'événement, initialement prévu pour mai et juin, mais reporté en raison de la pandémie de covid-19, est une initiative de Linha de Fuga – Association culturelle, en coproduction avec Citemor – Festival de théâtre de Montemor-o-Velho et le Teatrão.

ASR // SSS