S'adressant à l'agence de Lusa, Gonçalo Lobo Xavier, directeur général de l'APED, a déclaré qu'il était heureux que la troisième phase du manque de continuité progresse avec l'ouverture des centres commerciaux, se souvenant que la plupart des membres vont ouvrir et qu'ils viennent. se préparer avec toutes les mesures de sécurité.

«Nous avons longtemps arrêté les opérations et cela a été extrêmement dommageable. Je souhaite saluer le retour à une certaine normalité d'une composante importante de l'économie nationale, mais il nous reste un peu d'amertume pour avoir retardé l'ouverture d'espaces commerciaux dans la région du Grand Lisbonne », a-t-il déclaré,

Le responsable a rappelé qu'ils avaient toujours "privilégié la santé publique" et souhaitaient que des mesures soient prises pour atténuer la pandémie, mais il a continué à se sentir "difficile de percevoir qu'il y avait un accent particulier sur les zones commerciales".

"Nous avons un exemple d'espaces tels que le commerce alimentaire qui a toujours été ouvert dans des conditions exemplaires, des conditions qui ont été transmises au commerce spécialisé, nous ne comprenons pas pourquoi un espace dans lequel les règles de sécurité sont élaborées" ne s'ouvre pas, a-t-il ajouté.

Selon Gonçalo Lobo Xavier, les centres commerciaux auront également des limitations de capacité, à savoir cinq personnes pour 100 mètres carrés, et les personnes seront soumises à «un double filtre à l'entrée puis à l'entrée des magasins».

"Nous ne réalisons pas que la question de la propagation de la pandémie est en cours de résolution, affirmant que les espaces commerciaux peuvent conduire à un groupe de personnes", a-t-il souligné.

Les centres commerciaux et les magasins du citoyen resteront fermés dans la zone métropolitaine de Lisbonne jusqu'au 4 juin, selon la phase III du plan de déconfination du gouvernement, approuvé aujourd'hui par le Conseil des ministres.

Lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire de l'exécutif, le Premier ministre a justifié sa décision par le fait que l'évolution du nombre de cas dans la zone métropolitaine de Lisbonne diffère «sensiblement» du reste du pays.

Soulignant qu'Alentejo, Algarve, Norte et Centro «ont eu un niveau d'évolution essentiellement stable», avec une «forte diminution de l'incidence», António Costa a répliqué que la région de Lisbonne et Vale do Tejo «a connu une augmentation très importante du nombre des cas »de covid-19.

RCP (MLS) // NFO

Le contenu APED salue l'ouverture d'espaces commerciaux déplorant l'exception du Grand Lisbonne apparaît d'abord à Visão.