Dans un communiqué, la tutelle informe qu'aujourd'hui le transport des installations hydroélectriques de Miranda, Bemposta, Picote, Baixo Sabor (composé de deux barrages) et Foz-Tua a été approuvé, avec l'avis favorable de l'APA sur la transmission de ces titres d'utilisation des ressources en eau.

«EDP peut ainsi vendre l'infrastructure à ENGIE», dit-il.

Selon les informations transmises, la décision de l'APA reposait sur un processus d'analyse de l'état de respect des obligations des contrats de concession, notamment celui des mesures environnementales, ainsi que celui de la transmission des responsabilités entre EDP et ENGIE, dans la codification les procédures d'exploitation de chaque barrage et la démonstration que l'acquéreur potentiel possède les qualifications, la capacité technique et financière requises du détenteur d'origine.

La décision APA inclut également l'obligation de préparer, d'approuver et de signer des avenants aux contrats de concession, contenant un ensemble d'exigences techniques et d'obligations concernant les procédures opérationnelles entre le concédant et le concessionnaire et une explication de l'état d'exécution et des responsabilités associées à la les mesures environnementales les plus pertinentes dans le cadre des déclarations d'impact environnemental.

Le cas échéant, ajoute l'agence, le régime de pompage entre les différentes concessions est réglementé, garantissant la répartition équitable de l'eau entre les détenteurs et les obligations de service public pertinentes, à savoir le régime d'écoulement selon la convention d'Albufeira, les autres usages existants, débits à caractère environnemental et autres obligations contractuelles et légales.

Il a également été constaté que l'acheteur potentiel du titre possède les qualifications, la capacité technique et financière requises du titulaire d'origine, des garanties financières, ainsi qu'une assurance responsabilité environnementale, seront fournies par le nouveau titulaire, dit-il.

Une période de transition de 24 mois est fixée, pendant laquelle EDP doit fournir un appui technique pour la gestion des concessions faisant l'objet du transfert.

La transmission de ces concessions par EDP à ENGIE aura également des avantages pour les territoires où se trouvent ces équipements.

«ENGIE s'engage à enregistrer au Portugal les entreprises liées à la propriété et à l'exploitation des barrages. ENGIE a également déclaré qu'il valoriserait l'employabilité, l'embauche et l'augmentation du nombre de fournisseurs locaux », selon APA.

D'autre part, poursuit-il, l'entreprise a également veillé à ce que l'entité chargée de l'exploitation et de la maintenance des installations hydroélectriques, avec une soixantaine de travailleurs (auxquels elle prévoit d'en ajouter 22 de plus, correspondant à de nouveaux emplois), sera basée à Miranda do Douro.

Le transfert des titres d'utilisation des ressources en eau de ces entreprises entraînera, sur le plan fiscal, des revenus potentiels pour les municipalités.

Ainsi, légalement, les communes ont la possibilité de lancer une surtaxe annuelle dans la limite maximum de 1,5% du bénéfice imposable en fonction des dépenses sur la masse salariale de chaque établissement stable ou représentation locale, y compris la localisation du siège. ou une conduite efficace.

En outre, ils ont également droit à une partie des recettes de TVA payées dans la circonscription territoriale respective relative à certaines activités qui y sont exercées, selon les critères de répartition légalement définis.

ICO // EA