La police maritime a intercepté un bateau transportant 22 hommes marocains près de la plage de Vale do Lobo à Loulé ce matin, un peu plus d'une semaine après qu'un bateau transportant sept hommes marocains a été intercepté à Ria Formosa (cliquez ici). Il s'agit du quatrième cas de ce type en Algarve au cours des six derniers mois.

Le bateau de sept mètres a été repéré par un pêcheur qui a alerté les autorités maritimes vers 4 heures du matin.

La police maritime de Faro a immédiatement commencé ses recherches, interceptant le bateau environ une heure plus tard alors que le groupe s'apprêtait à débarquer sur la plage de Vale do Lobo.

Les hommes, âgés de 20 à 30 ans, n’avaient aucune pièce d’identité mais prétendaient être originaires d’Al Jadida. Ils ont déclaré aux autorités qu'ils visaient à atteindre la côte sud de l'Espagne ou du Portugal et ont passé trois jours en mer avant d'atteindre l'Algarve.

TVI rapporte que les hommes ont déjà subi des tests Covid-19 et attendront les résultats à la station de sauvetage de Quarteira avant d'être remis à la garde de la frontière portugaise SEF.

Fernando Rocha Pacheco, commandant de la police maritime de Faro, dit qu’une enquête est en cours pour déterminer si l’histoire des hommes s’additionne.

Alors que le bateau est «relativement petit pour un si grand groupe de personnes», Rocha Pacheco a déclaré à TVI qu'il est possible de réaliser un tel voyage du Maroc vers l'Algarve.

Il a ajouté qu'ils n'avaient apporté que de la nourriture et du carburant avec eux, ainsi que leurs téléphones portables.

Cependant, le commandant n'a pas voulu lier ce dernier cas à d'autres détectés dans la région en un peu plus de six mois.

"Je ne peux pas corréler cet incident avec les autres mais je peux confirmer qu'il y a eu récemment quatre cas similaires", a-t-il déclaré à TVI.

michael.bruxo@algarveresident.com

Photo: https://www.amn.pt