Ces valeurs, qui tiennent compte d'une facture d'électricité du marché réglementé, sont intégrées dans les simulations réalisées par le ministère des Finances pour montrer l'impact de l'application de taux de TVA différenciés selon la consommation, mesure approuvée aujourd'hui par le Conseil des ministres.

En cause, la réduction de 23% à 13% du taux de TVA pour une consommation allant jusqu'à 100 kWh ou jusqu'à 150 kWh (pour une période de 30 jours) pour, respectivement, les familles avec jusqu'à quatre éléments ou un grand nombre (avec cinq éléments ou plus) . Le taux normal de TVA est appliqué à la part de la consommation qui dépasse ces limites, qui est fixée à 23% sur le continent.

Les 150 kWh de consommation des familles nombreuses (cinq éléments ou plus) résultent d'une augmentation de 50% que la mesure envisage.

Selon des simulations du ministère des Finances, un consommateur domestique avec une puissance souscrite allant jusqu'à 6,90 kVA sur le marché réglementé et une consommation mensuelle d'électricité de 262 kWh supporte une facture de 49,80 euros à laquelle s'ajoute 11,45 euros de TVA .

Avec la mesure approuvée aujourd'hui par le gouvernement, ce consommateur verra la TVA sur sa facture d'électricité baisser de 1,54 euros par mois si son ménage compte jusqu'à quatre personnes et de 2,31 euros s'il compte cinq personnes ou plus. En termes annuels, les économies seront respectivement de 18,5 et 27,8 euros.

La réduction de la TVA en fonction de la consommation s'applique également aux consommateurs sur le marché libéralisé, les simulations mises à disposition par le ministère des Finances indiquant des économies annuelles de 17,4 et 26,1 euros chez EDP, en tenant compte de la même typologie de les familles et la consommation mensuelle de 262 kWh; 16,7 euros et 25,1 euros chez Endesa ou 16,8 et 25,2 euros chez Iberdrola.

La différence des montants d'épargne s'explique par la différence du montant de la facture mensuelle payée par les ménages chez chacun de ces fournisseurs pour une consommation de 262 kWh et qui, dans le cas des exemples considérés, est de 49,36 euros à EDP; 46,19 euros chez Endesa et 48,04 euros chez Iberdrola.

La mesure approuvée aujourd'hui (qui commence à être appliquée le 1er décembre) complète une autre déjà prise en 2019, qui consistait en la réduction de la TVA au taux de 6% dans la composante fixe des tarifs d'accès aux réseaux dans les approvisionnements électriques correspondants. à une puissance souscrite ne dépassant pas 3,45 kVA.

Aux économies mensuelles dont elles ont déjà bénéficié sur la valeur finale de la facture d'électricité, ces familles ajouteront l'impact de la nouvelle mesure.

L'effet combiné des deux mesures permettra aux familles disposant de ce type de puissance souscrite de compter sur une économie annuelle de 27,6 euros – dont 18,5 euros correspondent à la baisse de la TVA sur la consommation jusqu'à 100 kWh .

Lors de la conférence de presse à l'issue du Conseil des ministres, le ministre des Finances, João Leão, a estimé que la mesure était «socialement équitable, écologiquement et financièrement responsable», tout en reconnaissant qu'en termes financiers il y a «un impact significatif mais contrôlé d'environ 150 millions d'euros par an ».

Le ministre a expliqué que la mesure «entre en vigueur le 1er décembre 2020», mais que «pour des raisons opérationnelles, la partie relative à l'augmentation de 50% pour les familles nombreuses entrera en vigueur le 1er mars 2021».

Le 12 juin, le comité TVA de la Commission européenne ne s'est pas opposé à la modification demandée par le gouvernement portugais pour adapter ce taux de la facture légère au niveau de consommation, étant en mesure de procéder à la mesure, ont informé des sources communautaires.

LT (JE / JF / ANE / AFE) // JNM

La descente de la TVA sur le contenu léger réduit la facture mensuelle de 5,2 millions de familles apparaît en premier à Visão.