Le jury a justifié le choix par « l’excellente manière » car le roman « Volta ao Mundo em Vinte e Meios » « conçoit et articule un récit composite, à travers la juste articulation de différents plans et registres de langage, en maintenant une grande cohésion et une dynamique narrative » . »

« Des thèmes les plus universels, comme l’amour et la mort, aux plus pressants et actuels, comme la reformulation du concept de famille et ses implications dans l’univers de l’enfance versus le monde des adultes, le roman développe une intrigue originale où l’articulation entre littérature et peinture, le monde du petit village de l’Alentejo et de la grande ville européenne (Amsterdam), le grand musée et la littérature orale et traditionnelle va au-delà du traitement le plus courant, venant constituer un espace textuel où les figures elles-mêmes se transposent le statut des personnages », précise le procès-verbal.

Le jury a également estimé que l’œuvre de Julieta Monginho « imprime une dimension novatrice dans le panorama littéraire actuel du roman portugais », pour la « manière créative dont elle conçoit et façonne le récit ».

C’est la deuxième fois que Julieta Monginho remporte le Grand Prix APE, après avoir été distinguée pour son roman de 2008, « A Terceira Mãe ».

L’ouvrage « Le tour du monde en vingt jours et demi » a été choisi parmi un ensemble de 57 livres admis au concours, dépassant la liste des cinq finalistes, annoncée en juin, qui comprenait également « Synopsis of Love and War », d’Afonso Cruz. , « Maremoto », de Djaimilia Pereira de Almeida, « Bien que Eu Seja Um Velho Errante », de Mário Cláudio, et « O Regresso de Júlia Mann a Paraty », de Teolinda Gersão.

Le Grand Prix Romance et Roman / 2020, de l’Association portugaise des écrivains, créée en 1982, bénéficie du soutien de la Direction générale du livre, des archives et des bibliothèques et a une valeur pécuniaire de 15 000 euros.

L’édition actuelle du prix a également bénéficié du soutien de la municipalité de Grândola, de la Fondation Calouste Gulbenkian et de l’Institut Camões.

Le jury de cette 40e édition était composé de José Manuel de Vasconcelos, Carlos Nogueira, Helena Carvalhão Buescu, Fernando Batista, Maria Etelvina Santos et Rita Marnoto.

L’année dernière, l’œuvre gagnante était « Contra mim », de Valter Hugo Mãe.

Teolinda Gersão, Hélia Correia, HG Cancela, Paulo Varela Gomes, Alexandra Lucas Coelho, Gonçalo M. Tavares, Rui Cardoso Martins, Filomena Marona Beja, Francisco José Viegas, Vasco Graça Moura, Mafalda Ivo Cruz, Lídia Jorge, Maria Velho da Costa, Fernanda Botelho, Rui Nunes, Augusto Abelaira, Mário de Carvalho, Vergílio Ferreira, Helena Marques, José Saramago, Paulo Castilho, João de Melo, Vergílio Ferreira et David Mourão-Ferreira sont d’autres auteurs avec des œuvres distinguées par le Grand Prix Romance et Roman de l’APE.

Mário Cláudio a remporté trois Grands Prix Romance et Roman, pour « Amadeo » (1984), « Portrait of a Boy » (2014) et « Tríptico da Salvação » (2020).

Agustina Bessa-Luís, António Lobo Antunes, Ana Margarida de Carvalho et Maria Gabriela Llansol ont reçu le prix à deux reprises.

Dans la première édition, le Grand Prix Romance et Roman a été décerné à José Cardoso Pires, pour « Balada da Praia dos Dogs », un ouvrage publié en 1982.

AL // MAG