21435232_wm-6854761-3267051-jpg

Les Journées européennes du patrimoine (JEP) impliqueront environ 500 activités dans 120 communes du pays, en entrée gratuite, entre aujourd’hui et dimanche, sous le thème « Patrimoine durable », pour promouvoir la protection contre le changement climatique.

L’entrée est gratuite aux monuments sous la tutelle de la Direction générale du patrimoine culturel (DGPC), l’entité coordinatrice de l’événement au Portugal, à l’initiative conjointe du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne.

Selon la DGPC, « les institutions publiques et privées du Portugal ont une forte adhésion à l’initiative, avec environ 500 activités enregistrées à ce jour », prévues, telles que des ateliers, des conférences, des visites guidées, des reconstitutions historiques, des expositions, entre autres.

L’objectif est de « sensibiliser au patrimoine commun de l’Europe et à la nécessité de sa protection continue, par la création d’expériences qui favorisent l’inclusion et favorisent la créativité et l’innovation », selon l’organisation.

Cette année, de nombreuses activités visent à amener le public à réfléchir sur le « Patrimoine durable », c’est-à-dire sur la façon d’identifier et de protéger le patrimoine matériel, immatériel et naturel, de promouvoir le tourisme durable, de considérer l’utilisation individuelle des ressources et de s’interroger sur la façon dont tout cela relève du patrimoine, de l’art et de la préservation des paysages et de la biodiversité.

Par exemple, au Musée national Machado de Castro, à Coimbra, il existe désormais des ateliers ludiques et des ateliers pédagogiques intitulés « Peignons le Mondego? », dans le but d’apprendre aux participants à réinterpréter et à recréer une peinture de manière guidée, avec le devise la rivière Mondego, qui traverse la ville.

À Funchal, il y a des visites guidées au Musée Henrique e Francisco Franco, par Esmeralda Lourenço, et l’exposition Alice Sousa « Lettres de Funchal », par sa commissaire Teresa Jardim.

Le roi Pedro IV, pour sa part, sera commémoré dans l’église de Lapa, à Porto, samedi, par la confrérie de Lapa, à l’occasion de l’anniversaire de la mort du soi-disant «roi soldat», qui était aussi le premier empereur du Brésil, en hommage aux valeurs qui l’ont placé du côté du constitutionnalisme libéral pendant la guerre civile portugaise (1832-1834).

La galerie principale de la Casa da Cerca, à Almada, organise samedi un atelier de dessin pour les plus de 12 ans, inspiré du patrimoine du jardin botanique.

Pour sa part, le Musée national Grão Vasco, à Viseu, organisera également un tournoi d’échecs samedi, entre 10h00 et 18h00, tandis qu’au Musée national des entraîneurs – Vieux Picadeiro Real et à Praça do Novo Bâtiment du musée , à Lisbonne, des spectacles de la Banda Filarmónica de Oliveira, de Barcelos, sont prévus en fin d’après-midi.

Toujours dans la capitale, aujourd’hui, dans l’après-midi, à l’aqueduc d’Águas Livres, des visites guidées et des visites guidées auront lieu.

Toujours à Lisbonne, dimanche, le Musée national d’art ancien organise des visites guidées de l’exposition permanente intitulée « Rien ne se perd, tout se transforme », pour observer quelques chefs-d’œuvre de la collection issus de la transformation et de la réutilisation d’autres.

Les activités inscrites au programme des Journées nationales du patrimoine, ainsi que les conditions d’accès, sont consultables par les visiteurs sur le site de la DGPC.

Environ 70 000 événements – dont des visites, des débats et des expositions – sont organisés chaque année par les pays européens participants, dans le but de sensibiliser au patrimoine commun de l’Europe et à la nécessité de sa protection continue, par la création d’expériences qui favorisent l’inclusion et favorisent créativité et innovation.

SA // TDI