La Commission européenne se dit "raisonnablement optimiste" quant à une "reprise économique rapide" au Portugal après la crise générée par le Covid-19 et estime que la façon dont le pays "a contrôlé" la pandémie bénéficiera à la reprise du tourisme cet été.

"Pour le moment, je suis raisonnablement optimiste pour le Portugal", a déclaré le commissaire européen à l'emploi, Nicolas Schmit, lors d'un entretien avec l'agence Lusa à Bruxelles.

Le responsable a rappelé que "le Portugal a été très affecté par la crise précédente", il y a 10 ans, "qui avait des contours très graves dans le pays et touchait surtout les jeunes, dont certains devaient quitter le pays pour trouver de nouvelles opportunités".

Mais cette fois, la situation sera différente, selon Nicolas Schmit.

"Nous prévoyons que la reprise économique au Portugal se produira relativement rapidement, ce qui permettra également au chômage de baisser plus rapidement que ce qui s'est produit lors de la crise précédente", a comparé le commissaire européen.

Dans les prévisions économiques publiées début mai, la Commission européenne a indiqué qu'elle estimait une contraction de l'économie de 6,8% pour le Portugal, moins sévère que la moyenne européenne, mais prévoit une reprise en 2021 de 5,8% du PIB, en dessous de la Moyenne de l'UE (6,1%) et de la zone euro (6,3%).

Un taux de chômage de 9,7% en 2020 était également prévu, diminuant à 7,4% l'année suivante.

"Les prévisions que nous avons pointent vers une augmentation du chômage au Portugal cette année, comme dans les autres Etats membres", a noté Nicolas Schmit.

Et, selon le responsable luxembourgeois, cela se produit déjà.

"Nous assistons déjà à une augmentation du chômage – parce que les gens perdent déjà leur emploi -, mais il est nécessaire de mettre en place les bonnes mesures pour le limiter et pour aider le Portugal à récupérer vigoureusement", a-t-il appelé.

Selon Nicolas Schmit, voici la proposition de la Commission européenne d'un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour réparer les dégâts causés par la pandémie de Covid-19, dont le Portugal "est également bénéficiaire", contribuant à "raccourcir cette grave récession".

La proposition prévoit que, sur le montant total du fonds à lever par la Commission elle-même sur les marchés, 500 milliards seront acheminés vers les États membres par le biais de subventions non remboursables et les 250 milliards restants sous forme de prêts.

Le Portugal peut lever un total de 26,3 milliards d'euros, dont 15,5 milliards sous forme de subventions et les 10,8 millions restants sous forme de prêts (volontaires) à des conditions très favorables, mais la décision sur la garantie de la la proposition appartient aux dirigeants européens.

Dans l'interview avec Lusa, Nicolas Schmit a également salué le fait que le Portugal ait réussi à «contrôler assez bien la pandémie», à une époque où il y a environ 33 000 cas d'infection dans le pays – dont plus de 20 000 se sont rétablis – et 1 447 décès. à cause de covid-19.

"Ce n'était pas l'un des pays les plus touchés et je pense que c'est un élément positif pour le Portugal et pour le secteur du tourisme", a estimé le commissaire européen.

Nicolas Schmit a également déclaré qu'il espérait que cet été ne serait pas "une saison perdue" dans le pays, malgré le fait que le secteur touristique portugais connaîtra "une année plus difficile".

"J'espère que ces conséquences seront limitées", a-t-il conclu.

ANE (ACC) // CSJ

INTERVIEW: Covid-19: la Commission européenne «optimiste» quant à la reprise économique rapide au Portugal (C / AUDIO) apparaît pour la première fois à Visão.