Le dispositif spécial de lutte contre l'incendie en milieu rural (DECIR) dispose à ce jour des 60 moyens aériens prévus pour la période du 1er juin au 15 octobre, a informé le gouvernement.

Dans un communiqué, le ministère de la Défense informe que les ressources aériennes prévues pour les périodes les plus critiques en termes d'incendies (DECIR niveaux III et IV) sont désormais terminées, dont un hélicoptère de l'Air Force, et ajoute qu'il s'agit du plus grand nombre de des ressources aériennes opérationnelles toujours disponibles à cette période de l'année.

"Le niveau III de l'appareil a été achevé avec la levée des effets suspensifs d'une mesure de précaution pour un lot de sept hélicoptères", a expliqué le communiqué.

Lundi dernier, le porte-parole de l'armée de l'air, le lieutenant-colonel Manuel Costa, avait déclaré à Lusa que la situation était sur le point d'être résolue.

Lundi, DECIR a été renforcé avec 9 500 agents supplémentaires sur le terrain, mais sur les 60 moyens aériens prévus, sept hélicoptères légers étaient portés disparus, en attente d'un visa de la Cour des comptes.

Selon la Directive Opérationnelle Nationale (DON), qui établit le DECIR pour cette année, les moyens ont été renforcés début juin pour la deuxième fois, avec le soi-disant «niveau III», qui se termine le 30 juin, à quel niveau IV, la phase la plus critique et qui mobilise le plus gros engin (11 824 opérationnels, 2 746 équipes, 2 654 véhicules et 60 moyens aériens).

Lundi, une mesure conservatoire déposée par l'un des concurrents avait déjà été tranchée au tribunal administratif et fiscal de Loulé, mais le renforcement des hélicoptères attendait le visa de la Cour des comptes.

Dans le communiqué publié aujourd'hui, il est expliqué que le processus de location a été mené par l'Air Force et que les appels d'offres lancés couvrent la période 2020-2023, «évitant ainsi la nécessité de multiplier les appels d'offres dans les années à venir».

"Par conséquent, les besoins en avions du DECIR pour les années 2020, 2021 et 2022 sont déjà entièrement assurés, et partiellement garantis pour l'année 2023", assure le ministère de la Défense, rappelant que le gouvernement a décidé de mettre en place un nouveau modèle. qui commence à fonctionner en 2024 et qui implique l'acquisition de ses propres moyens de lutte contre les incendies, et non la location.

Les données provisoires de l'Institut pour la conservation de la nature et des forêts (ICNF) montrent qu'entre le 1er janvier et le 29 mai, 1 099 cas d'incendies ruraux ont été enregistrés, résultant en 999 hectares de zone brûlée, dont 76% se réfèrent à brousse, 20% aux peuplements forestiers et 4% aux terres agricoles.

FP (CMP) // ZO

Le contenu Incendies: les 60 moyens aériens disponibles, annonce le gouvernement, apparaît en premier dans Vision.