La source de la représentation locale de l'Instituto Camões et de l'ambassade du Portugal au Canada a révélé à l'agence Lusa que l'écrivain portugais sera l'un des invités de l'événement, considéré comme une référence en Amérique du Nord, et le plus ancien festival littéraire au Canada.

Le Festival international des auteurs de Toronto (TIFA) réunira, dans cette édition, des noms internationaux de la littérature tels que la poète, romancière et essayiste canadienne Margaret Atwood, auteur de «The Handmaid's Tale», l'américain Richard Ford, auteur de «Independence Day» , et Scotsman Ian Rankin, auteur de «Une mort impossible».

Le nom de Grada Kilomba, auteur de «Memórias da Plantação» – le livre le plus vendu à la Foire littéraire internationale de Paraty – Brésil (FLIP), en 2019 – était l'un des noms d'écrivains portugais suggérés à la direction du festival canadien ce printemps par l'Institut Camões / Coordination de l'éducation portugaise à l'étranger, et par l'ambassade du Portugal dans le cadre d'un partenariat entre ces entités et l'événement littéraire.

Née à Lisbonne, avec des racines à São Tomé et Príncipe et en Angola, Grada Kilomba réside à Berlin, en Allemagne, et a développé son travail sur les questions de mémoire, de traumatisme, de race, de genre et de réflexions sur ce qu'elle appelle la «décolonisation de la pensée» , dans le contexte des problèmes actuels du colonialisme et du postcolonialisme au début du 21e siècle.

Il utilise généralement le texte, l'image, la performance, l'installation, la vidéo et la lecture mise en scène comme supports de son travail – certes politique.

En tant qu'artiste plasticienne, elle a présenté des œuvres pour la première fois au Portugal en 2017, dans deux expositions à Lisbonne: «Secrets to Tell», au Musée d'art, d'architecture et de technologie, et «The Most Beautiful Language», à la Galeria Avenida da Índia.

Le livre «Plantation Memories – Episodes of Everyday Racism» («Memórias da Plantação»), publié en 2008 par l'éditeur allemand Unrast Verlag, rassemble un ensemble de témoignages de personnes vivant dans la diaspora, liés au racisme dans leur vie quotidienne, et vendu rapidement quatre éditions. Il a été publié en portugais en 2019, par Orfeu Negro.

Le dernier jour du festival, le 1er novembre, l'auteur portugais fera une intervention à 13h00 heure locale (18h00 à Lisbonne), dans un débat avec le journaliste canadien et également écrivain Desmond Cole, sous le thème «Déconstruire le racisme» , également disponible sur la page FestivalofAuthors.ca «en ligne».

Grada Kilomba participera également à un cycle de conversations avec des étudiants universitaires des programmes portugais des universités de Toronto et de York, avec lesquels l'Instituto Camões a renouvelé des accords de coopération pour l'enseignement de la langue et de la culture portugaises.

La 41e édition de TIFA a pour thème "Bringing a new World into Focus" ("Bringing a new world to focus"), et se déroulera en face-à-face et en ligne, suivant les restrictions pour contenir la pandémie de covid-19.

Débats, lectures, spectacles en direct font partie du programme de l'édition de cette année, qui comprend également une session consacrée au multiculturalisme, avec la participation de l'écrivain portugais Gonçalo M. Tavares, qui présentera son dernier ouvrage, «Diário de uma peste» .

Cette participation fait partie du plan d'activités pour la promotion de la langue et de la culture portugaises organisé par l'Instituto Camões / CEPE – Coordination de l'enseignement du portugais à l'étranger, dans le cadre de l'EUNIC-Toronto, une entité qui rassemble des instituts culturels de différents pays, comme l'Alliance Française, le Goethe Institut et l'Istituto Italiano di Cultura, présents dans cette ville.

AG // ANPLusa / Fin

Le contenu invité par Grada Kilomba au Festival littéraire international de Toronto apparaît en premier dans Vision.