La Garde nationale républicaine (GNR) a souligné aujourd’hui le rôle que les femmes ont joué dans la structure de la Garde, soulignant qu’il y en a 33 dans les fonctions de commandement aujourd’hui.

Dans une déclaration à l’occasion de la Journée internationale de la femme, le GNR a déclaré qu’il y avait actuellement 33 femmes aux postes de commandement, à savoir 15 dans les postes territoriaux et 18 dans les postes territoriaux, et dans 131 postes territoriaux, les femmes représentent plus de 10% de l’effectif.

GNR rappelle que la première entrée des femmes dans la GNR a été enregistrée en 1994 et, six ans plus tard, en 2000, elles représentaient environ 2% (489) de la main-d’œuvre mondiale, et actuellement, ces valeurs sont fixées à environ 9% (2 018).

« Actuellement, la GNR compte 1 396 soldats dans la catégorie des gardes, 146 sergents et 83 officiers, soit un total de 1 625 femmes militaires au service de la Garde, auxquelles s’ajoutent 393 femmes civiles », a-t-il dit.

GNR ajoute également que dans la dernière réserve de recrutement pour le cours de formation des gardes, les femmes représentaient déjà plus de 17% des candidats.

Dans les postes vacants du dernier cours de formation de sergent, 20% étaient occupés par des femmes, mettant en évidence, également, les 11 nouveaux Rangers qui sont entrés dans la carrière des Rangers l’année dernière.

GNR rappelle également qu’en 2019, la Commission pour l’égalité des sexes et la non-discrimination a été créée à Guarda «pour stimuler l’adaptation des meilleures pratiques pour l’intégration de la perspective de genre, motivant la mise en œuvre de mesures qui impliquent une représentation équilibrée des hommes et des femmes. dans les domaines de la prise de décision et de la conciliation de la vie professionnelle, familiale et personnelle ».

Dimanche, le ministère de l’Administration interne (MAI) a déclaré qu’il inclurait dans les règles de recrutement en 2021 des indicateurs minimum de 15% de femmes dans l’incorporation pour les gardes GNR et 20% pour les agents PSP, a annoncé aujourd’hui le gouvernement.

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, qui est célébrée aujourd’hui, MAI a défendu que «mieux refléter la société dans son ensemble, déconstruire les préjugés qui limitent encore la liberté des femmes dans le choix de leur carrière professionnelle» est l’un des «objectifs à atteindre. obtenu grâce à l’augmentation de la représentation féminine dans les Forces et services de sécurité (FSS) ».

Pour MAI, dont le ministre Eduardo Cabrita préside aujourd’hui la réunion de la Commission pour l’égalité des sexes et la non-discrimination du GNR, c’est une nouvelle occasion de promouvoir l’égalité des sexes dans le FSS et la protection civile.

DD (EYC) // SB

Le contenu GNR a 33 femmes dans des rôles de commandement apparaît en premier dans Vision.