Dans la note publiée par la Commission portugaise du marché des valeurs mobilières (CMVM), la société a indiqué que « suite à la libéralisation du marché du gaz naturel au Brésil, Galp, à travers ses filiales Petrogal Brasil et Galp Energia Brasil, a établi une série de contrats avec des démarrage prévu pour le 1er janvier 2022 ».

Ainsi, le groupe « a conclu un accord avec la Companhia de Gás da Bahia (Bahiagás) pour vendre une partie de la production de gaz naturel de son portefeuille au distributeur de gaz naturel du nord-est du Brésil », et « Bahiagás s’est engagé à l’acquérir pour le moins de 330 millions de mètres cubes par an de gaz naturel de Galp pendant trois ans », a-t-il ajouté, dans la même note.

En outre, Galp a assuré « l’acquisition auprès de Repsol Sinopec de la production de gaz naturel dans le champ de Sapinhoá Norte, élargissant ainsi ses alternatives d’approvisionnement dans le pays », selon le communiqué.

Selon l’entreprise, « afin de garantir l’accès à l’infrastructure de traitement et de transport, Galp a signé des accords avec Petrobras et Transportadora Associada de Gás, respectivement ».

« Ces accords », a poursuivi le groupe, « représentent une étape importante dans la stratégie de Galp visant à développer un portefeuille gazier intégré au Brésil, à diversifier les options de commercialisation de sa propre production et à augmenter ses alternatives d’approvisionnement, afin de maximiser la création de valeur dans son Opérations en amont et activités de gestion de l’énergie dans cette région centrale » pour l’entreprise.

En octobre, Galp a annoncé son entrée sur le marché des énergies renouvelables au Brésil, avec deux projets solaires qui, selon la société, lui permettront de faire un « pas important » dans la transformation de son profil commercial et la réduction de son empreinte carbone.

Dans un communiqué transmis à la CMVM à l’époque, la société a expliqué que l’opération porte sur l’acquisition de deux projets solaires d’une capacité totale de 594 MWc, en cours de développement dans les États de Bahia (282 MWc) et de Rio Grande do Norte (312 MWc ).

Avec ces transactions, « Galp accède à des actifs de haute qualité dans un pays où l’entreprise est présente depuis plus de 20 ans et qui figure parmi les 10 premiers pays au monde les plus demandeurs d’énergie et avec l’ambition de doubler sa capacité installée de production d’énergie solaire et éolienne à 40 GW en 2030 », ajoute-t-il.

Les projets doivent entrer en exploitation commerciale avant 2025.

ALYN (SO) // MSF

Le contenu de Galp établit des contrats sur le marché brésilien du gaz naturel apparaît en premier à Visão.