Dans le projet de résolution, en date d'aujourd'hui, João Cotrim Figueiredo propose que l'Assemblée de la République recommande au Gouvernement de «charger le DGS de divulguer publiquement l'avis technique déjà émis sur la tenue de la Festa do Avante!».

Dans la demande adressée à la direction générale de la santé elle-même, également datée d'aujourd'hui, le député de l'Initiative libérale demande «l'envoi, de toute urgence, du contenu intégral de l'avis technique de la DGS», afin qu'il puisse être «correctement scruté par l'Assemblée de la République ».

Cependant, ce matin, à Coimbra, le Premier ministre, António Costa, a déclaré que le règlement de la DGS pour la Festa do Avante!, Organisé par le PCP entre le 04 et le 06 septembre, "sera divulgué, évidemment", lors de la jour, lors du briefing habituel sur la situation du covid-19 au Portugal.

Le président de la République, en Algarve, à Monchique, a également déclaré aujourd'hui qu'il avait des informations du gouvernement selon lesquelles «le DGS avait décidé de publier le rapport» sur la Festa do Avante!.

Dans l'exposé des motifs de son projet de résolution et dans la demande adressée à la DGS, l'Initiative Libérale questionne «le caractère exceptionnel» de la Festa do Avante! capacité pour 33 mille personnes.

Prétendant qu'il y a «deux poids et deux mesures» en termes «d'événements majeurs» au Portugal et que la Festa do Avante! remet en cause "les sacrifices de ces derniers mois", le parti dirigé par Cotrim Figueiredo demande qu'il y ait "au moins une transparence sur les conditions dans lesquelles l'événement se déroulera".

Selon l'Initiative libérale, "il semble que personne ne veuille être responsable de divulguer quelque chose d'aussi basique que les règles publiques pour la réalisation d'un événement" et "non seulement ne perçoivent pas un tel secret, mais ce n'est pas typique d'un régime démocratique".

Cotrim Figueiredo invoque «le paragraphe 2 de l'article 48 de la Constitution qui consacre le droit des citoyens à être objectivement informés des actes de l'État et d'autres entités publiques, ainsi que l'article 268 de la Constitution, concernant les droits et les garanties des administrateurs, où l'administration est tenue de fonder son activité sur les principes de transparence et de publicité, et toutes ses décisions doivent être publiques et accessibles, ainsi que la procédure qui les précède ».

L'Initiative Libérale souligne que la DGS est un «service central du Ministère de la Santé intégré dans l'administration directe de l'Etat» et considère que, «même si certaines règles sont rendues publiques» concernant la Festa do Avante!, L'avis technique de la DGS « dans son intégralité »doit être« dûment examinée par l'Assemblée de la République ».

Dimanche, à Monchique, le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a exprimé son inquiétude face au «manque de clarté» et à la «connaissance opportune» des règles que la DGS estime nécessaires pour la Festa do Avante! se produisent dans la pandémie actuelle de covid-19.

Le chef de l'Etat a soutenu qu'il est important de connaître ces lignes directrices également pour savoir «s'il y a respect de l'égalité» et a souligné qu'il ne restait que cinq jours avant le début de la Festa do Avante!.

Plus tard, la DGS a annoncé qu'elle avait remis la version finale de son avis technique à l'organisation de Festa do Avante!, Mais ne l'a pas divulguée, renvoyant sa divulgation éventuelle au PCP.

IEL (AMV / JPC / MHC) // JPS

Avante!: Le contenu IL présente l'application et la résolution pour la divulgation complète de l'opinion du DGS apparaît en premier dans Vision.