Contacté par l'agence de Lusa, le président de l'Organisation de Production Artistique (Opart), Conceição Amaral, qui gère le Théâtre National de São Carlos (TNSC) et la Compagnie Nationale de Ballet (CNB), a indiqué que le festival fait partie d'un plus grande quantité de retour progressif à la scène.

Selon le responsable, en raison des exigences de la distance sociale et de la logistique du festival en plein air, il a été nécessaire de déplacer cette année l'espace de présentation de Largo de São Carlos à la cour du Palácio Nacional da Ajuda, à travers un protocole avec Direction générale du patrimoine culturel (DGPC).

Le festival organisé par Opart, avec la participation des corps artistiques de l'Orchestre symphonique portugais, du chœur TNSC et des danseurs de la CNB, présentera également du théâtre, en partenariat avec le Théâtre National D. Maria II, le Teatro Municipal de São Luiz et l'Oeiras / Cascais Orchestra, maintenant le patronage de Millennium BCP.

Pour la participation de CNB au festival, pendant trois jours, les 23, 24 et 25 juillet, "il a fallu adapter les chorégraphies, les repenser afin d'avoir moins de danseurs sur scène et quasiment aucun contact entre eux", a expliqué Conceição Amaral.

Même avant le festival, un concert de chambre au TNSC, à 18h00, avec le violoniste Pedro Meireles et une vingtaine de musiciens de l'Orchestre symphonique est prévu mercredi, dans le cadre des célébrations du 10 juin, fête du Portugal. (OSP).

Pour les 26 et 28 juin, toujours dans le cadre de la programmation de cette campagne de l'Opart, intitulée «Rendre la confiance pour tous et avec tous», à 21h00 et 16h00 respectivement, un Gala de l'Opéra se tiendra à TNSC, avec la présentation de quelques airs d'opéra, dans un projet du directeur artistique, Elisabete Matos, qui devrait partir en tournée dans plusieurs villes du pays, comme Porto.

Ce gala réunira des chanteurs solos OSP et portugais.

"C'est un projet de représentations d'opéra plus légères, pour les familles, qui n'entraîne pas les besoins de productions plus importantes, actuellement empêchées d'être présentées, à savoir l'impossibilité d'occuper la fosse d'orchestre", justifie le responsable.

Toujours dans le cadre de cette campagne, des visites guidées sont prévues, pour le public, dans les coulisses de TNSC, à partir du 22 juin, et sur CNB, le 25 juin, «pour expliquer comment les artistes se sont adaptés au quotidien à la réalité de la pandémie».

Dans le cadre de la même campagne, Conceição Amaral a déclaré à Lusa qu'il était prévu de créer un programme pour l'OSP et la chorale pour la tournée de concerts dans les monuments nationaux, dans le cadre du partenariat avec la DGPC.

"L'idée est de donner plus d'âme aux monuments avec ces concerts, afin d'attirer le public", a-t-il souligné.

Quant à l'activité «en ligne», elle ne s'arrêtera pas, à savoir la présentation du programme hebdomadaire le lundi à 12h00, «Qu'est-ce que l'opéra a?».

Les cours publics de danseurs CNB sur la scène du Teatro Camões reprendront le 26 juin, et les répétitions s'ouvriront, sur la scène du Teatro Camões, le 30 juin.

Quant aux studios Victor Córdon, ils auront la reprise des cours de danse quotidiens pour les danseurs et les professionnels de la danse, et l'accueil des artistes et chorégraphes sous forme de résidence artistique.

AG // MAG