La tête de liste de la coalition « Mais Lisboa » (PS/Livre) à l’Assemblée municipale de Lisbonne, Rosário Farmhouse, a été élu ce lundi président de cet organe délibérant de la municipalité de la capitale et s’est engagé à promouvoir le dialogue sur l’avenir de City. .

Lors de la première réunion de l’Assemblée municipale de Lisbonne, qui a eu lieu immédiatement après l’installation des organes municipaux pour le quadriennat 2021/2025, au Salão Nobre dos Paços do Concelho, l’élu a élu la Ferme Rosário en tant que président de l’Assemblée municipale de Lisbonne, avec 64 voix pour, huit contre et deux abstentions, zéro blanc et zéro nul.

Aux élections municipales du 26 septembre dernier, la liste la plus votée pour l’Assemblée municipale de Lisbonne était la coalition « Novos Tempos » (PSD/CDS-PP/MPT/PPM/Aliança), dirigée par Isabel Galriça Neto.

Dans un bref discours, Rosário Farmhouse a remercié « l’honneur et le privilège » d’assumer le poste de président de l’Assemblée municipale de Lisbonne, avec une équipe « fantastique » : « Je suis sûr que nous allons construire un chemin ensemble ».

« L’Assemblée municipale, la maison de la citoyenneté, sera une maison avec un lieu et un temps pour chacun, abattant des murs et construisant des ponts, cherchant des solutions aux problèmes des gens, dans le plein exercice d’une démocratie mûre et plurielle, qui rassemble les représentants des partis et mouvements citoyens choisis par le peuple », a déclaré la Ferme Rosário, qui est également président de la Commission nationale pour la promotion des droits et la protection des enfants et des jeunes.

Pour le président élu de l’Assemblée municipale de Lisbonne, cet organe délibérant de la commune se caractérise comme « une maison interculturelle, inclusive, ouverte, qui favorise le dialogue et la réflexion sur des thèmes structurants pour la ville », pointant en exemple la crise climatique, la crise démographique, la mobilité, l’ascenseur social de la pauvreté, le logement, l’éducation, la santé, la sécurité et la reprise de l’économie après la pandémie de Covid-19.

« Ce sera une maison de participation citoyenne holistique, y compris les enfants, leur donnant une voix sur toutes les questions qui les concernent. J’espère pouvoir accueillir l’Assemblée des enfants de Lisbonne, leur disant ainsi que la démocratie et la ville comptent sur eux pour construire l’avenir », a déclaré Rosário Farmhouse.

S’adressant aux élus à l’Assemblée municipale de Lisbonne, le président de cet organe municipal a déclaré : « nous avons tous été convoqués par Lisbonne, nous sommes tous peu nombreux à construire une ville plus juste et plus durable ».

Rosário Farmhouse veut faire de Lisbonne « une femme d’espoir pour l’avenir, tolérante et attentionnée », qui est « engagée pour un travail décent et sûr, rémunéré avec équité et justice », intéressée par la science, la culture et le sport, « une femme d’amour , de tous les amours, sans discrimination ni jugement, une femme libre, indépendante, en paix ».

« J’assumerai la présidence de l’Assemblée municipale de Lisbonne avec un esprit de mission, je veux servir la ville et faire le bien, bravo. Ils peuvent aller à l’encontre de mon engagement, de mon dévouement, de mon honnêteté et de ma passion. Alors qu’il y a encore tant à faire pour garantir la représentation équitable de la pluralité dont nous sommes faits, j’essaierai de donner la parole à ceux qui n’ont pas de voix, en créant des conditions de proximité et d’écoute de tous, quelle que soit leur origine ethnique ou l’origine culturelle, la religion, le sexe, la classe ou l’âge », a déclaré le président de cette instance.

La Ferme Rosário remplace le président sortant de l’Assemblée municipale de Lisbonne, José Maximiano Leitão.

La coalition « Novos Tempos » (PSD/CDS-PP/MPT/PPM/Aliança) a remporté l’Assemblée municipale de Lisbonne aux élections municipales du 26 septembre, avec moins d’un millier de voix d’écart par rapport au PS/Livre, tous deux de laquelle les coalitions ont élu 17 députés municipaux.

Le PSD/CDS-PP/MPT/PPM/Aliança a obtenu 31,16 % des voix (75 670), suivi par la coalition PS/Livre avec 30,80 % des voix (74 784). Les deux coalitions ont élu 17 députés municipaux.

La CDU (coalition qui regroupe le PCP et les « Verts ») a élu six députés, avec 26 882 voix (11,07 %), le BE en a obtenu quatre, enregistrant 18 518 voix (7,63 %), tandis que l’Initiative libérale en a obtenu 5, 95 % des voix voix, élisant trois députés, Chega trois députés (5,35%) et PAN un député (3,53%).