À l'âge de 22 ans, Alba Baptista est présentée comme la première actrice portugaise à jouer dans une série Netflix, créée par le réalisateur canadien Simon Barry, à la tête d'une distribution particulièrement féminine, qui sera présentée le 2 juillet sur cette plateforme de streaming .

Dans une interview accordée à l'agence de Lusa, Alba Baptista explique que l'entrée dans la série est venue d'un coup de chance, après avoir participé et été distinguée en 2018 au European Film Festival Subtitle, en Irlande.

C'est là qu'il a contacté les directeurs de casting et a eu l'occasion de se faire connaître. Elle a été choisie pour être la protagoniste d'une série qui, selon elle, allie fantaisie, action, science-fiction, humour et peut servir à un public jeune et plus adulte.

Dans «Warrior Nun», Alba Baptista est Ava, une jeune femme qui découvre qu'elle a des «pouvoirs extraordinaires» et qui fait partie d'une ancienne organisation dont la mission est de combattre les démons sur Terre.

"Ils ont converti une bande dessinée très basée sur le genre – commencée dans les années 1990 par Ben Dunn – en une série féministe et jeune", a expliqué Alba Baptista.

Le tournage a eu lieu en 2019 en Espagne, avec six mois intenses de tournage, nécessitant une préparation physique et une implication dans la production.

"Lors de la première rencontre avec le créateur, il m'a dit: 'Tu seras le patron au sein de ton département, tu as la responsabilité de porter la série avec toi et d'ambitionner les autres acteurs pour être meilleurs'", a rappelé l'actrice.

Et il ajoute: «Je suis fier du travail que j'ai fait. Je n'ai pas honte du projet, car c'était un cadeau ».

La participation à la série, dont la continuité dépendra des niveaux d'audience – a également ouvert la porte à un contrat d'agence aux États-Unis, grâce auquel il espère obtenir plus de travail.

Pariant sur le fait de sortir de toute zone de confort en tant qu'actrice, après avoir réalisé des feuilletons, des séries et plus d'une douzaine de films portugais, Alba Baptista aimait découvrir un cinéma plus indépendant et européen.

«Tout est ouvert. Je ne peux pas me concentrer sur quelque chose et fermer les yeux sur d'autres opportunités », a-t-il déclaré.

Sans pouvoir dévoiler à quoi ressembleront les prochains mois, Alba Baptista tournera cet été le film «L’enfant», produit par Paulo Branco, réalisé par Marguerite de Hillerin et Félix Dutilloy-Liégeois.

En plus de "Warrior Nun" et prouvant que les deux dernières années ont été intenses dans le travail, quatre films dans lesquels Alba Baptista est entré, dont "Patrick", de Gonçalo Waddington, et "Campo de Sangue", de João Mário Grilo.

Née à Lisbonne le 10 juillet 1997, Alba Baptista a fait ses débuts au cinéma à l'âge de 15 ans dans un court métrage de Simão Cayatte.

Il a même pensé à aller étudier le théâtre à Londres, il a quand même obtenu une bourse pour étudier à ACT – Escola de Atores, mais il a choisi d'aller travailler et dit qu'il ne ressent pas le besoin d'étudier plus avant.

«Ma technique est mon instinct et je pense que ce n'est pas enseigné, il n'y a pas de formule mathématique pour l'enseigner. Chacun a le sien et chacun a raison. Pendant longtemps, j'ai pensé que je devais atteindre le calibre de certains acteurs, mais avec le temps et la maturité, j'ai réalisé que ce n'était pas le cas. C'est en nous. Si nous voulons évoluer, nous le pouvons, nous n'avons pas besoin d'une école pour ça », a-t-il dit.

"Warrior Nun" comprend également l'acteur portugais Joaquim de Almeida dans la distribution.

SS // TDI