La baisse des taux de natalité au Portugal est un problème depuis des années, mais de nouvelles statistiques montrent que le nombre moyen d’enfants par couple n’est plus que de 0,86.

Cela signifie que plus de 42% des femmes en âge de procréer sont sans enfant.

Par région, les seules régions du Portugal où, en moyenne, chaque couple a un enfant sont le centre (1,04) et les Açores (1,10).

Aucune des autres régions – pas même l'Algarve où les taux de natalité semblaient légèrement plus positifs il y a quelques années – ne peut rassembler en moyenne un enfant par ménage.

Pire encore, les dernières données se réfèrent à 2019. 2020 – avec toutes les difficultés économiques qu'elle a engendrées pour les familles et en particulier les jeunes – pourrait voir les chiffres baisser encore davantage.

Mais la dernière étude, menée par l’institut national de statistique INE, montre que ce ne sont pas nécessairement des considérations économiques qui ont bloqué l’accouchement. Sur 10 000 couples interrogés, 55,1% des femmes et 47,3% des hommes ont déclaré qu'ils «ne voulaient pas d'enfants» ou «n'en voulaient plus». Plus de 93% des femmes et 97,6% des hommes âgés de 18 à 29 ans n’avaient pas d’enfants.

Certains (certes un sur 10 seulement) ont expliqué que les enfants ne faisaient tout simplement pas partie de leur «plan de vie global».

D'autres (un pourcentage beaucoup plus élevé – 89,8% des femmes, 85,9% des hommes) ont déclaré qu'il devrait y avoir plus d'incitations disponibles pour que les gens franchissent le pas et deviennent parents – comme un meilleur accès aux crèches, aux jardins d'enfants et aux activités de loisirs.

Le rapport de Lusa rappelle qu’à la fin des années 70, le nombre moyen d’enfants par Portugaise était de 2,1. En 2013, il était tombé à 1,03. Personne ne le dit, mais le chiffre de 2019 est presque certainement le plus bas depuis le début des records.

natasha.donn@algarveresident.com