L'Autorité nationale d'urgence et de protection civile (ANEPC) a mis les districts de Santarém et de Faro en état d'alerte de niveau rouge, en raison du risque accru d'incendie, et a appelé à la prise en charge des populations.

«Nous allons avoir une image de temps très sévère avec une augmentation de la vitesse du vent. Dans les deux prochains jours, nous aurons un vent très fort, non seulement pendant la journée, mais aussi la nuit, et avec une récupération réduite de l'humidité retenue pendant la nuit », a déclaré Miguel Cruz, commandant du groupe de district, lors d'une conférence de presse au siège de l'ANEPC, à Carnaxide.

"Dans cette optique, l'appel est pour une tolérance zéro à l'utilisation du feu et il n'y a aucune activité qui pourrait provoquer une inflammation", a déclaré le responsable, ajoutant que le statut d'alerte rouge spécial pour les districts a été déterminé. de Santarém et Faro.

Les états d'alerte spéciaux déterminent le degré de préparation des moyens de lutte contre l'incendie à intervenir.

En alerte jaune sont les districts de Porto, Braga et Viana do Castelo et en orange alertent les districts restants du Portugal continental.

Le Portugal continental entrera dans une situation d'alerte à partir de 20h00 aujourd'hui et jusqu'au 4, compte tenu de la prévision d'une «augmentation significative du risque d'incendie rural», a annoncé aujourd'hui le gouvernement.

La situation d'alerte commence à 20 heures aujourd'hui et se poursuit jusqu'à 23 h 59 le 4 août sur tout le territoire du Portugal continental, précise le gouvernement, dans une note publiée par le ministère de l'Administration intérieure.

La décision est prise «au vu des prévisions météorologiques pour les prochains jours, qui indiquent une augmentation significative du risque d'incendie en milieu rural», il est donc nécessaire «d'adopter des mesures préventives et spéciales de réaction».

En situation d'alerte, les incendies et l'utilisation de feux d'artifice ou de toute autre pyrotechnie sont interdits, et l'accès et la circulation dans les espaces forestiers «préalablement définis dans les plans municipaux de défense de la forêt contre les incendies» sont interdits.

Le travail avec du matériel électrique n'est pas autorisé dans les zones forestières ou rurales, comme les chevaux à moteur, les couteaux, les déchiqueteuses et les machines à lames ou à pelles frontales.

Dans cette situation d'alerte, il est permis, par exemple, de nourrir les animaux, de faire la taille, l'arrosage, l'extraction du liège et du miel, les récoltes de cultures agricoles, pour autant qu'elles «soient de nature essentielle et urgente», dans des zones irriguées, sans matières inflammables et à l'extérieur de forêt et de bois.

Les travaux de génie civil sont également autorisés, «tant qu'ils ne peuvent pas être reportés et que les mesures appropriées d'atténuation des risques d'incendie en milieu rural sont adoptées».

MI (SS) // PJA

Le contenu Districts de Santarém et Faro dans Alerte rouge pour les incendies apparaît en premier dans Vision.