"Le crime s'est produit aux premières heures de la journée du 21 novembre dans la ville de Funchal, les victimes ayant été touchées par des coups de feu", peut-on lire dans le communiqué publié par la PJ

Dans le même document, l'autorité déclare que «le suspect, après avoir commis le crime, s'est enfui, étant localisé et intercepté par la PSP de Funchal, ces faits ayant été rapportés à la police judiciaire, compte tenu de la nature des crimes en question. cause".

Le détenu a abattu un homme dans un bar de la ville de Funchal vendredi soir, à la suite d'une dispute pour savoir qui paierait la facture, a déclaré le propriétaire de l'établissement à Lusa.

"Six ou sept personnes sont arrivées au bar vers 23 heures et ont pris un verre, puis l'une d'elles a commencé une dispute de nulle part, pour savoir qui allait payer la note, et a menacé de lui tirer dessus", a déclaré Magno Rodrigues.

Le propriétaire de cet établissement situé à Rua das Hortas a ajouté que, cependant, certains membres du groupe ont décidé de quitter les lieux et «il ne restait plus que cinq personnes».

L'homme qui a déclenché la dispute est sorti et est allé à la voiture, "tout indique que pour récupérer l'arme", a-t-il dit, ajoutant qu'à ce moment-là, Magno Rodrigues devait se rendre à l'étage inférieur de l'établissement, pour se rendre au bureau, quand il a entendu «deux coups de feu».

"Je suis monté et j'ai réalisé ce qui s'était passé, il avait tiré sur l'autre homme dans la poitrine, qui était un habitué du bar, une personne calme, qui n'a fait de mal à personne", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que l'autre coup de feu «a frôlé la jambe» d'un autre membre du groupe.

Concernant l'auteur des coups de feu, il a assuré qu'il «ne l'avait jamais vu» à cet endroit et qu'il s'était enfui après avoir tiré les coups de feu.

Magno Rodrigues a déclaré que «les autorités de police ont été appelées et que la Brigade d’intervention rapide (BIR) de la police de sécurité publique (PSP)» était à la place

«Aujourd'hui, j'ai décidé de rouvrir le bar car je sais qu'il a déjà été pris», a déclaré le propriétaire.

Le communiqué publié par la PJ souligne que «la collaboration de la PSP, à la fois pour activer un dispositif étendu, pour conserver les preuves et pour soutenir les enquêtes ultérieures, était essentielle pour indiquer avec force les circonstances des crimes et permettre la présentation rapide des crimes. faits, aux autorités judiciaires compétentes ».

"Le détenu sera présent aujourd'hui au premier interrogatoire judiciaire pour l'application des mesures de coercition jugées appropriées", conclut

AMB / CE // FPA

Le contenu détenu soupçonné d'avoir tiré sur un homme dans un bar de Funchal apparaît en premier à Visão.