La lutte du Portugal contre le virus a entraîné 17 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, avec une nouvelle augmentation des admissions à l'hôpital.

Cela dit, les données d’aujourd’hui ont un effet positif sur Diário de Notícias, qui explique qu ’« il y a plus de patients détectés avec des symptômes légers ou pas du tout ».

Ajoutez à cela le fait que le pourcentage des cas positifs de la semaine dernière sortant du régime de tests intensifs du pays montre un taux de 6,4% de positifs trouvés, contre 9% détectés en avril.

La tendance positive n’est cependant pas l’objet de la plupart des rapports qui mettent en avant le fait que le pays a désormais «dépassé la barre des 100 000 infections depuis le début de la pandémie» (ce n’est toujours que 1% de la population).

Quant à la répartition des endroits où les décès et les infections ont été identifiés, c'est encore le plus dans le nord (plus de 50% du total avec 987 nouvelles infections), suivi de Lisbonne / Vale do Tejo (+749, soit 38,4% des nouvelles infections) ), la région centrale (+133), l'Alentejo (+35), l'Algarve (+32) et suivis par les Açores (+7) et Madère (+6).

Des morts aussi ont eu lieu dans le nord (12), Lisbonne / Vale do Tejo (3), centre (2).

L'âge jusqu'à présent n'a pas été donné mais par rapport à un bilan quotidien d'environ 300 morts, les décès de Covid-19 sont encore minuscules.

Un autre «point positif» est que la conférence de presse de l’autorité sanitaire du DGS a insisté sur le fait que «malgré les difficultés, le service de santé du SNS est tout à fait prêt à répondre».

Il y a actuellement 1 174 personnes à l’hôpital (88 de plus que le nombre enregistré lors de la conférence de presse de dimanche), dont 165 sont en réanimation (encore une fois, 10 de plus que ce qui avait été annoncé dimanche).

natasha.donn@algarveresident.com