La Litera, Cinca Medio et Bajo Cinca sont ainsi revenus à la dernière phase de secours dans la lutte contre la pandémie, avec des limitations réintroduites dans ces territoires, comme une capacité de 50% dans le secteur hôtelier, une interdiction de fréquenter les bars ou une occupation maximale de un tiers de la capacité des pools.

Les services de santé régionaux de cette communauté, qui est proche de la frontière avec la France, ont recommandé que les habitants des trois comtés touchés évitent les sorties et que ceux des régions voisines évitent également la zone.

Le conseiller sanitaire aragonais (ministre régional) a expliqué que la situation épidémiologique «n'est pas préoccupante en termes de gravité du système de santé», bien qu'il ait identifié la «transmission communautaire» du virus dans la région.

Aragão a détecté dimanche un total de 33 nouveaux cas de nouveau coronavirus dans la communauté autonome, dont 25 correspondent à la province de Huesca, où se trouvent les trois comtés qui sont revenus à la «phase deux».

Des épisodes de nouvelles infections se sont produits principalement chez les travailleurs des exploitations fruitières, mais des cas ont également été détectés au niveau de plusieurs ménages.

L'état d'urgence en Espagne a pris fin samedi à minuit, avec tout le pays dans la soi-disant «nouvelle normalité», avec la fin des obstacles à la circulation des personnes à travers le territoire et l'ouverture des frontières avec les pays européens (Schengen ), à l'exception du Portugal, à la demande de Lisbonne.

Le ministre de la Santé, Salvador Illa, a expliqué, dans des déclarations à la radio Cadena Ser, que cette flambée a été détectée à un stade prématuré et qu'elle a agi de manière "très énergique".

Un suivi «très spécial» de ce cas est en cours, ce qui préoccupe le plus les autorités, bien que «il soit en cours de contrôle», selon le ministre, qui a souligné que le reste des foyers actifs en Espagne, onze au total, ils sont déjà contrôlés.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 468 000 morts et infecté près de 9 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Les États-Unis sont le pays avec le plus de décès (119 977) et les cas d'infection les plus confirmés (plus de 2,2 millions).

Suivent le Brésil (50 617 décès, plus d'un million de cas), le Royaume-Uni (42 647 décès, plus de 305 000 cas), l'Italie (34 634 décès et plus de 238 000 cas), la France (29 640 décès, près de 196 000 cas) et en Espagne (28 323 morts, plus de 246 000 cas).

FPB // FPA