Les passagers voyageant vers les Açores sont tenus, à partir de vendredi, de présenter avant l'embarquement une preuve de réalisation d'un test de dépistage du nouveau coronavirus avec un résultat négatif, selon un diplôme publié aujourd'hui.

Selon le décret de réglementation régional, publié aujourd'hui dans Diário da República, à partir de vendredi, les passagers qui ont l'intention de se rendre aux Açores par voie aérienne et qui proviennent de zones considérées par l'Organisation mondiale de la santé comme étant les zones de transmission communautaire active ou avec des chaînes de transmission actives du virus SARS-CoV-2, sont tenues de présenter, avant expédition, la preuve, sur support numérique ou papier, d'un document délivré par un laboratoire, national ou international, de test de diagnostic du SARS-CoV-2 avec un résultat négatif.

Le diplôme avait été approuvé par le Conseil de gouvernement du 12, sous l'état d'urgence, et la mesure annoncée par le secrétaire régional adjoint de la présidence des affaires parlementaires, Berto Messias, le lendemain, sans être connue à l'époque, la date d'entrée en vigueur.

Les tests de diagnostic du SRAS-CoV-2 doivent être effectués selon la méthodologie RT-PCR dans les 72 heures avant le départ de la destination finale vers le territoire de la région autonome des Açores.

Selon le décret réglementaire régional, «les passagers âgés de 12 ans et moins ne sont pas tenus d'effectuer les tests à l'avance, ainsi que les situations humanitaires exceptionnelles dûment autorisées par la régie régionale de la santé».

En ce sens, les entreprises exploitant des liaisons avec les Açores sont tenues d'exiger que les passagers, avant l'embarquement, soient définis par les entreprises elles-mêmes, présentant le document prouvant que le test de diagnostic SARS-CoV-2 a été réalisé avec un résultat négatif. .

Le décret prévoit également la suspension du «Bon de destination sûre» pour la durée du diplôme, mesure mise en œuvre par le gouvernement régional depuis octobre pour encourager la réalisation de tests de dépistage sur le covid-19 avant l'embarquement dans l'archipel.

En pratique, le «Bon d'Assurance Destination Açores» se traduit par une incitation financière de 35 euros, qui peut être utilisée exclusivement pour l'acquisition de biens ou de services dans la région, dans des établissements appartenant au réseau des membres qui exercent leur activité dans le secteur du tourisme.

Selon une note du gouvernement des Açores, le décret «a fait l'objet d'une articulation préalable avec le représentant de la République des Açores et prévoit que cette obligation d'effectuer des tests de dépistage du nouveau coronavirus avant l'embarquement restera en vigueur tant que l'état d'urgence sera en vigueur».

À ce jour, 679 cas d'infection par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, responsable de la maladie covid-19, ont été détectés dans l'archipel.

Il y a actuellement 360 cas récupérés et 226 cas positifs actifs, dont 185 sur l'île de São Miguel, 31 sur l'île de Terceira, six sur l'île de São Jorge, un sur l'île de Pico, deux sur l'île de Faial et un sur l'île de Santa Maria .

Depuis le début de la pandémie, 16 personnes dans la région sont mortes du covid-19, toutes à São Miguel.

APE // MLS

Le contenu Covid-19: test négatif obligatoire pour l'expédition aux Açores en vigueur à partir de vendredi apparaît en premier à Visão.