La veille du jour de Santo António, le point culminant des festivités de Lisbonne, anticipant la fête municipale, est aujourd'hui marquée par l'annulation historique des festivités et l'interdiction des fêtes populaires traditionnelles, en raison de la pandémie.

À la suite de la covid-19, cette année, le 13, aura lieu également la procession traditionnelle de Santo António, qui existe depuis le XVIIIe siècle, ni les mariages ou les marches populaires.

«Les arraiais et les défilés sont interdits», a déterminé la mairie de Lisbonne, affirmant que «la forte concentration de personnes qui marque les arraiais populaires, soulignant la force de sa tradition, est incompatible avec sa réalisation même dans un scénario d'aplatissement de la courbe de contagion et réduction du nombre de personnes infectées ».

La décision de la municipalité a été annoncée le 4 avril, un mois après que les premiers cas d'infection aient été identifiés par covid-19 au Portugal.

Selon l'autarchie, l'annulation des Festas de Lisboa est conforme à la résolution du Conseil des ministres du 29 mai, qui interdit «toute activité dans les espaces ouverts, dans les espaces publics ou les routes, ou dans les espaces et les chemins privés équivalents aux routes public », y compris ceux des collectivités, associations et institutions similaires, et« défilés et festivals populaires ou autres de toute nature ».

Dans ce contexte, la mairie de Lisbonne "appelle à la compréhension de tous et au respect scrupuleux des règles".

Les mariages de Santo António, avec la participation de 16 couples, subissent maintenant une nouvelle interruption – l'initiative, qui a commencé en 1958 sous le nom de «Brides of Santo António», a été interrompue après le 25 avril 1974 et, après 23 ans, a été repris par la mairie de Lisbonne en 1997.

Bien que les candidatures se soient déroulées jusqu'au 12 mars, date à laquelle au moins l'un des fiancés doit résider à Lisbonne, «il n'a pas été possible de mener des entretiens et de sélectionner les jeunes mariés», de sorte qu'ils seront automatiquement pris en compte pour l'édition de l'année prochaine, a indiqué la municipalité.

Avec l'aspect compétitif depuis 1932, malgré leur tenue depuis le XVIIIe siècle, les marches populaires de Lisbonne sont également laissées cette année sans le défilé traditionnel sur l'Avenida da Liberdade, suite aux mesures visant à réduire les risques de contagion de la covid-19 et « compte tenu de la pandémie actuelle et de la période de confinement social et de distance, rendant les essais irréalisables ».

L'annulation détermine que le thème «Amália Rodrigues», célébrant le centenaire de la naissance du chanteur de fado, sera reporté à l'édition 2021 des Marches populaires, «permettant de monétiser tout le travail réalisé (arches, scénographie, costumes) l'année prochaine. ".

Les 20 marches qui seront présentées lors du concours sont Mouraria, Castelo, Carnide, Bela Flor, Bairro Alto, Boavista, Penha de França, Lumiar, Belém, Baixa, Madragoa, Campo de Ourique, Alcântara, Alfama, Ajuda, Marvila, Bica, São Vicente, Olivais et Alto do Pina. En dehors de la compétition, la participation des marches Voz do Operário, Mercados et Santa Casa se poursuit.

En plus de toutes ces célébrations qui ont été célébrées à la veille de la fête de Lisbonne, la procession de Santo António, qui s'est tenue le 13 juin depuis le XVIIIe siècle, n'aura pas lieu cette année, en raison de la pandémie.

Après l'annonce des 10 gagnants du 10e Concours des Sardinhas Festas de Lisboa, la société de gestion de l'équipement et d'animation culturelle (EGEAC) a annoncé que ces chiffres, avec les dessins des concurrents, seront distribués dans le rue, avec la distance sociale due.

"Le week-end, nous les distribuerons à divers endroits de la ville, en toute sécurité, pour être" pêchés ". Dans cette chasse au trésor, les indices pour trouver les sardines seront donnés sur Facebook et Instagram des Festas de Lisboa, tous les vendredis, sous la devise «Catch this sardine», à la manière d'un jeu de piste sur la toponymie de Lisbonne » , avancé EGEAC, mettant les participants au défi de photographier et de partager le résultat en ligne.

En plus de cette initiative, la société d'animation culturelle municipale célébrera le saint marieur «  en ligne '', le 13 juin (samedi), avec l'annonce des gagnants du concours et de l'exposition des trônes de Santo António, une initiative conjointe avec le musée de Lisbonne – Santo António, qui cette année a été développé «en version numérique et étendu à tout le pays».

SSM // ROC