Lufthansa a averti aujourd'hui que jusqu'à 22 000 emplois à temps plein au sein de la compagnie aérienne allemande sont en danger, lors d'une réunion avec les principaux syndicats pour négocier un programme de réduction des coûts.

L'objectif de la compagnie aérienne est de réduire autant que possible les licenciements, en recourant à des initiatives telles que la réduction des heures de travail et d'autres mesures d'économies, selon l'administrateur Michael Niggeman, cité par les médias allemands.

"Sans une réduction significative des coûts de personnel pendant la crise, nous perdrons l'opportunité de sortir de la crise avec un meilleur redémarrage et le risque que le groupe Lufthansa sorte clairement de la crise", a expliqué Niggeman.

Dans un communiqué, le syndicat du personnel de cabine d'OVNI a souligné que, pour l'industrie du transport aérien, "le redémarrage réussi" n'a pas d'alternative, soulignant que pour cela, Lufthansa doit changer d'attitude.

"Les travailleurs de tous les opérateurs du consortium doivent être protégés contre le licenciement et pouvoir croire que la direction est disposée à entreprendre un cours commun", a déclaré la représentante de l'OVNI, Nicoley Baublies, à la fin du cycle de négociation.

Les syndicats et l'employeur aspirent à un accord avant le 25 juin, lorsque l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Lufthansa se tiendra pour décider du sauvetage de la compagnie aérienne, qui a déjà été approuvé par la direction du groupe.

Le plan de sauvetage convenu avec le gouvernement allemand et renégocié avec la Commission européenne prévoit que le groupe de compagnies aériennes, fortement touché par la nouvelle pandémie de coronavirus, recevra 9 milliards d'euros d'aide, en échange desquels l'État allemand deviendra actionnaire. majorité.

Lufthansa ne sera plus cotée à la Bourse de Francfort (DAX) à compter du 22 juin en raison de la dévaluation drastique de ses actions, après avoir enregistré des pertes nettes de 2 100 millions d'euros au premier trimestre.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 412 000 morts et infecté près de 7,3 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon le bilan réalisé par l'agence française AFP.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe a succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est devenu celui avec les cas les plus confirmés, mais avec moins de décès.

ALU // MLS

Le contenu de Covid-19: Lufthansa dit que 22 000 emplois sont en danger en raison de la pandémie apparaît en premier dans Vision.