L'Union européenne (UE) a exhorté aujourd'hui les États-Unis à reculer sur la décision de quitter l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pour éviter un "affaiblissement des résultats internationaux" dans la lutte contre covid-19, annonçant la mobilisation de fonds supplémentaires.

«Face à cette menace mondiale (qui est covid-19), le moment est venu de renforcer la coopération et de trouver des solutions communes. Les actions qui affaiblissent les résultats internationaux doivent être évitées et, dans ce contexte, nous exhortons les États-Unis à reconsidérer leur décision annoncée », soulignent la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et la haute représentante de l'UE pour la politique étrangère, Josep Borrell, dans une déclaration conjointe publiée aujourd'hui.

Pour les responsables, «la coopération et la solidarité mondiales par le biais d'efforts multilatéraux sont les seuls moyens efficaces et viables de gagner cette bataille que le monde doit affronter», c'est pourquoi ils soutiennent que «l'OMS doit continuer à être en mesure de diriger la riposte réponse internationale aux pandémies, actuelles et futures ».

«Pour cela, la participation et le soutien de tous est nécessaire et très nécessaire», soulignent-ils.

Dans la déclaration, Ursula von der Leyen et Josep Borrell soulignent également que «si le monde continue de lutter contre la pandémie de la covid-19, la tâche principale de chacun est de sauver des vies et de contenir et d'atténuer cette pandémie».

"L'UE continue de soutenir l'OMS sur cette question et a déjà mis à disposition des fonds supplémentaires", annoncent-ils.

Malgré cela, de hauts responsables de l'UE estiment qu'une «évaluation de la réponse mondiale» est nécessaire, car «il y a des leçons à tirer de cette pandémie, de son éclosion et de la réponse qu'elle donne».

Vendredi, le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé qu'il avait mis fin à la relation entre les États-Unis et l'OMS, qu'il a accusé d'être incapable de gérer la pandémie de Covid-19.

Donald Trump a affirmé que l'OMS n'était pas en mesure de répondre efficacement à son appel à apporter des modifications à son modèle de financement alors qu'elle avait déjà menacé de couper le financement américain à cette organisation des Nations Unies, l'accusant d'être trop bienveillante avec le gouvernement chinois.

"Parce qu'ils n'ont pas fait les réformes nécessaires et requises, nous avons mis fin à nos relations avec l'Organisation mondiale de la santé et allons réaffecter des fonds à d'autres besoins urgents et mondiaux de santé publique qui pourraient survenir", a déclaré Trump dans des remarques aux journalistes.

Plus tôt ce mois-ci, le président américain avait lancé un ultimatum à l'OMS, menaçant de rompre le lien avec l'organisation si des réformes profondes n'étaient pas apportées à sa structure et à son «modus operandi».

À cette époque, Trump a temporairement suspendu le financement de l'OMS, estimé à environ 400 millions d'euros par an, ce qui correspond à 15% du budget de l'organisation.

Trump a accusé l'OMS de gestion inefficace de la pandémie de Covid-19 et de collusion avec le gouvernement chinois, affirmant que Pékin avait caché des informations pertinentes sur la propagation du nouveau coronavirus, ce qui a accru les risques de la crise sanitaire mondiale.

À l'échelle mondiale, la pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 364 000 morts et infecté plus de 5,9 millions de personnes dans 196 pays et territoires.

Plus de 2,4 millions de patients ont été considérés comme guéris.

ANE (RJP) // VC

Covid-19: le contenu de l'UE exhorte les États-Unis à se retirer de l'OMS pour éviter "des résultats affaiblis" apparaît d'abord dans Vision.