Il y a également eu 24 décès, contre 16 lundi, portant le nombre total de décès à 35 875, le nombre total d'infections depuis le début de la pandémie en février dépassant 313 000 dans le pays.

Bien que l'Italie maintienne la pandémie relativement contrôlée dans la deuxième phase – contrairement aux pays voisins – le nombre de patients hospitalisés présentant des symptômes augmente progressivement et il y en a déjà 3048 dans tout le pays, tandis que le nombre de patients hospitalisés en unité de soins intensifs est 271 et la majorité des personnes infectées, plus de 47 000, sont isolées à domicile.

Malgré ces données, il est de plus en plus évident que l'état d'urgence, décrété le 31 janvier, sera prolongé au-delà de la date du 7 octobre maintenant en vigueur, afin de permettre au gouvernement italien de prendre rapidement des décisions et des mesures pour mettre fin à la contagion. .

"Nous devons demander une prolongation" de l'état d'urgence, a déclaré la vice-ministre de la Santé, Sandra Zampa, s'adressant à une chaîne de télévision.

Néanmoins, il a précisé qu'il ne fallait pas confondre cela avec le confinement, car avec l'état d'urgence, l'exécutif a la «possibilité d'agir très rapidement si nécessaire».

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a déclaré aujourd'hui que l'Italie pouvait voir la pandémie avec un "optimisme modéré", mais a souligné que la "responsabilité" de chacun était nécessaire.

"Nous sommes maintenant prêts à affronter l'urgence, mais si les règles ne sont pas respectées, la courbe [de contagion] peut à nouveau devenir incontrôlable", a-t-il souligné.

Récemment, Conte a assuré qu'il excluait un nouveau confinement total du pays, mais que si nécessaire les fermetures peuvent être effectuées par zones.

Aujourd'hui, une ordonnance du maire de Bologne est entrée en vigueur, dans le centre historique de laquelle il sera obligatoire de porter un masque pendant le week-end, de 18h00 le vendredi à minuit le dimanche.

Dans la région de Campanie, le port de masques à l'extérieur est obligatoire depuis une semaine, comme dans les rues du centre historique de la ville de Gênes jusqu'au 4 octobre, après une augmentation des cas.

Dans le reste de l'Italie, les masques sont toujours obligatoires à l'intérieur, mais à l'extérieur uniquement entre 18h00 et 06h00 si c'est dans une zone avec beaucoup de monde.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus d'un million de morts et plus de 33,4 millions de cas d'infection dans le monde, selon un rapport de l'agence française AFP.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

AXYG // ANP

Covid-19: L'Italie enregistre 1648 nouveaux cas et peut prolonger l'état d'urgence apparaît en premier dans Vision.