Seuls les touristes sont autorisés à se déplacer entre les municipalités, malgré les restrictions en vigueur entre le 30 octobre et le 3 novembre, pour mettre fin à la contagion avec le nouveau coronavirus, a déclaré aujourd'hui l'AHRESP, citant une clarification de l'exécutif.

Selon la clarification envoyée par le bureau de la secrétaire d'État au tourisme, Rita Marques, à l'Association portugaise des hôtels, restaurants et assimilés (AHRESP), les restrictions de circulation entre les municipalités, entre 00h00 le 30 octobre et à 6h00 le 3 novembre, ils ne s'appliquent pas aux «touristes étrangers, ainsi qu'aux citoyens nationaux résidant dans les régions autonomes et hors du Portugal» pour des lieux tels que les développements touristiques et les hébergements locaux.

Dans une déclaration précédente, l'AHRESP avait souligné qu'à son avis, l'interdiction en question ne s'appliquait pas aux réservations d'hébergement précédemment effectuées.

Dans sa lecture du diplôme, l'AHRESP comprend que les réservations précédemment effectuées, que ce soit dans le domaine de l'hébergement touristique, ou dans le domaine des événements familiaux et d'entreprise, "sont logées" dans la partie de la résolution indiquant que cette restriction ne s'applique pas " les déplacements de citoyens non résidents vers des lieux de résidence avérée ».

Cependant, à l'époque, l'association avait déclaré qu'elle demanderait une clarification à la tutelle.

Plus tôt cette semaine, l'Association portugaise de l'hôtellerie (AHP) a appelé à l'interdiction de voyager entre les municipalités pour exclure les réservations d'hôtel effectuées avant l'annonce de la mesure.

Cette mesure a été approuvée lors de la réunion du Conseil des ministres du 22 octobre, constatant l'AHP qui a provoqué "d'immenses perturbations et annulations" auprès de certains établissements hôteliers, dans les "réservations attendues de petits groupes, nationaux et étrangers".

Un peu plus d'une semaine après que le Conseil des ministres a annoncé le retour de l'état de calamité, en raison de l'augmentation des cas de contagion par le nouveau coronavirus, le 22 octobre, l'interdiction de circulation entre communes du continent a été approuvée, en fin de compte semaine correspondant au jour de la Toussaint, avec des mesures similaires à Pâques.

PE (LT) // JNM

Contenu Covid-19: les touristes peuvent se déplacer entre les comtés malgré les restrictions qui apparaissent en premier dans Vision.