Les aéroports nationaux ont enregistré un mouvement de 1,9 million de passagers en septembre, soit une baisse de 69%, après la baisse d'août de 65,9%, publiée aujourd'hui par l'Institut national de la statistique (INE).

Selon les statistiques du transport aérien rapide de septembre de cette année, en septembre, il y a eu une inversion de la tendance à la reprise des mouvements de passagers dans les aéroports du pays.

Au cours du mois analysé, il y a eu un mouvement de 1,9 million de passagers (embarquements, arrivées et transits directs), soit une baisse de 69%, par rapport à la même période l'an dernier, après une baisse de 65,9% des Août et 79,5% en juillet.

En septembre, 10800 avions commerciaux ont atterri dans les aéroports nationaux, ce qui représente une baisse de 50,2% par rapport à septembre 2019 (en baisse de 46,4% en août et de 62,0% en juillet).

Les mouvements de fret et de courrier dans les aéroports nationaux ont totalisé 12 400 tonnes, ce qui correspond à une baisse de 29,8%, après des baisses de 39,0% en août et de 47,8% en juillet.

«Analyser le nombre d’avions atterris et le nombre de passagers débarqués quotidiennement entre janvier et septembre 2020, et comparer avec la même période, l’impact de la pandémie de covid-19 et les mesures adoptées au niveau de l’espace aérien depuis le début de la seconde quinzaine de mars », déclare l'INE.

«Malgré la reprise observée en juillet et août, il y a eu en septembre un renversement de tendance, avec des réductions quotidiennes de plus de 40% du nombre d'avions atterri et de 60% du nombre de passagers débarqués», ajoute-t-il.

Entre le 21 août et le 10 septembre, lorsque le Royaume-Uni a inclus le Portugal dans la liste des pays sûrs pour voyager, le nombre de passagers débarquant dans les aéroports nationaux sur les vols en provenance du Royaume-Uni a été moins réduit (-53,5 %), par rapport à celui enregistré dans le cumul des jours restants d'août et de septembre (-80,2%). En septembre, le nombre de passagers débarquant aux aéroports nationaux sur des vols en provenance du Royaume-Uni a diminué de 73,9% (-69,1% en août).

Dans une analyse sur les neuf premiers mois de l'année, 77 700 avions ont atterri dans les aéroports nationaux sur des vols commerciaux (-55,9% par rapport à la même période de l'année précédente) et 15,3 millions de passagers ont été traités (-67,3%).

L'aéroport de Lisbonne a accueilli 51% du total des passagers (7,8 millions) et a enregistré une baisse de 67,3%.

Si l'on considère les trois aéroports ayant le trafic passagers le plus élevé, l'aéroport de Faro a été celui qui a enregistré la plus forte baisse du nombre de passagers traités entre janvier et septembre (-75,4%).

Compte tenu du volume de passagers débarqués et embarqués sur des vols internationaux, au cours des neuf premiers mois, la France a été le principal pays d'origine et de destination des vols, suivie du Royaume-Uni, qui a enregistré la plus forte réduction du nombre de passagers débarqués et embarqués en pleine face. la même période (-73,9% et -72,9%, respectivement).

Entre janvier et septembre, il y a eu une diminution de 31,8% des mouvements de fret et de courrier dans les aéroports nationaux, atteignant 103 500 tonnes.

La circulation des marchandises à l'aéroport de Lisbonne a représenté 65,0% du total, atteignant 67 200 tonnes (-39,4% par rapport à la même période l'an dernier).

MPE // MSF

Contenu Covid-19: Les passagers des aéroports nationaux diminuent de 69% en septembre apparaît en premier à Visão.