Selon l'ordre du jour publié, le chef de l'Etat reçoit l'Initiative Libérale à 15h30, Arrive à 16h30, le Parti Écologique «Os Verdes» (ENP) à 17h30, et People-Animals-Nature ( PAN) à 18h30.

Mercredi, le CDS-PP sera reçu à 11h00, le PCP à 12h00, le Bloco de Esquerda (BE) à 14h00, le PSD, par visioconférence, à 15h30, et le PS, à 17h00.

Ces auditions ont été annoncées jeudi dernier par le biais d'une note sur le site Internet de la Présidence de la République sur Internet, selon laquelle Marcelo Rebelo de Sousa «veut entendre les parties sur le Budget de l'Etat pour 2021, actuellement en discussion dans la spécialité, et sur la situation pandémique et l'état d'urgence ».

La période actuelle de 15 jours d'état d'urgence, qui a été approuvée au parlement avec des votes en faveur du PS, du PSD et du CDS-PP, des abstentions de BE, PAN et Chega et des votes contre du PCP, de la PEV et de l'Initiative libérale, se termine à 23 : 59 lundi prochain, 23 novembre.

Afin de renouveler ce cadre juridique pour l'adoption des mesures d'endiguement du covid-19 pour 15 jours supplémentaires, Marcelo Rebelo de Sousa doit être à l'écoute du gouvernement et avoir l'autorisation de l'Assemblée de la République, un processus qui devrait se dérouler jusqu'à vendredi.

Le vote global final sur le budget de l'État pour 2021 est prévu le 26 novembre. La proposition du gouvernement a été généralement approuvée le 28 octobre, avec des votes en faveur du seul PS, des abstentions du PCP, du PAN et du PEV et des votes contre du PSD, du BE, du CDS-PP, du Chega et de l'initiative libérale.

L'état d'urgence, qui n'avait encore jamais été appliqué au Portugal en démocratie, était en vigueur entre le 19 mars et le 2 mai, avec deux renouvellements consécutifs, pour un total de 45 jours.

Il peut être décrété dans des situations de calamité publique pour permettre la suspension de l'exercice de certains droits, libertés et garanties, qui doivent être précisés dans la déclaration respective.

En déclarant cette nouvelle période d'état d'urgence, le président de la République l'a qualifiée de "très limitée, sans contraintes obligatoires" et a déclaré qu'elle serait "réévaluée fin novembre, dans son existence, dans sa portée et dans son contenu". .

En vertu du décret présidentiel en vigueur, le gouvernement a restreint la circulation dans les municipalités présentant le taux d'incidence le plus élevé du covid-19, interdisant les déplacements entre 23 heures et 5 heures en semaine et à partir de 13 heures le week-end précédent et le week-end suivant.

Au Portugal, où les premiers cas d'infection par le nouveau coronavirus ont été détectés le 2 mars, plus de 3300 personnes sont décédées des suites de la maladie covid-19, sur un total de plus de 217000 cas d'infection comptabilisés, selon le Direction générale de la santé (DGS).

IEL // SF

Le contenu de Covid-19: le président commence à écouter les parties sur le budget et l'urgence aujourd'hui apparaît en premier dans Vision.