Selon des sources diplomatiques, le vol devrait décoller de l'aéroport international Simón Bolívar de Maiquetía (28 kilomètres au nord de la capitale) à 17h00 heure locale samedi (22h00 à Lisbonne).

Il s'agit d'un avion affrété, exploité par la compagnie aérienne portugaise Hifly, qui compte 367 passagers confirmés.

Parmi les 184 Portugais, plus de 30 sont originaires de l'île de Madère, qui seront ensuite envoyés à Funchal.

Les autres passagers sont des citoyens européens résidant officiellement dans les pays de l'Union européenne.

Il s'agit du premier vol de rapatriement organisé par le Portugal, pays qui a fourni une assistance par le biais des consulats et de l'ambassade du Portugal au Venezuela, à 51 Portugais rapatriés depuis fin mars, sur des vols organisés par l'Union européenne et l'Espagne pour les citoyens européens.

Le 28 mai, le consulat général du Portugal à Caracas a publié une déclaration informant les Portugais qu'il «organisait un vol de retour vers le Portugal, pour le 13 juin prochain (samedi), visant uniquement et exclusivement à emmener des citoyens portugais – et d'autres citoyens des pays de l'Union européenne ayant une résidence légale et prouvée en Europe – qui étaient détenus au Venezuela ».

Selon le communiqué, «le coût de chaque billet d'avion est de 796,00 euros (euros)».

Les intéressés avaient jusqu'au 1er juin pour informer les consulats de leur intention de rentrer et de se conformer à plusieurs exigences, dont la preuve de résidence au Portugal ou dans un autre pays européen.

Le 26 mars, la compagnie aérienne espagnole Plus Ultra a effectué le premier vol organisé par l'Espagne pour transporter des citoyens européens, au cours duquel 18 citoyens portugais ont été rapatriés.

Le 16 avril, 30 autres Portugais ont été rapatriés sur le deuxième vol de Plus Ultra.

En revanche, le 23 mai dernier, cinq Portugais résidant en Espagne ont été rapatriés à Madrid, sur un vol de la même compagnie aérienne.

Au Venezuela, 2 814 cas de personnes infectées et 23 décès associés au nouveau coronavirus sont officiellement confirmés. 487 patients sont encore en convalescence.

Le Venezuela est en alerte depuis le 13 mars, ce qui permet à l'exécutif de prendre des «décisions drastiques» pour lutter contre la pandémie.

Les vols nationaux et internationaux sont limités dans le pays.

Depuis le 16 mars, les Vénézuéliens sont mis en quarantaine et empêchés de circuler librement entre les différents États du pays.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 421 000 morts et infecté plus de 7,5 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 505 personnes sont mortes sur 36 180 confirmées infectées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe a succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

FPG // JH