"Les manifestations pacifiques sont importantes, [mais] les images que nous avons vues ce week-end sont inacceptables", a déclaré la porte-parole de la Chancellerie Ulrike Demmer.

"Le comportement de nombreux manifestants n'est pas du tout justifié", a-t-il ajouté, accusant les militants de "violations massives" des règles d'hygiène.

Des milliers de personnes se sont rassemblées samedi, dans les rues de Berlin, pour protester contre les restrictions imposées par la pandémie de covid-19 et malgré l'augmentation des nouvelles infections, les manifestations ont été appelées par plusieurs organisations, dont l'extrême droite.

Selon les estimations de la police, quelque 20 000 personnes ont pris part aux manifestations, qui ont rassemblé des «libres penseurs», des militants anti-vaccins, des théories du complot et des partisans d'extrême droite.

Selon la même source, 45 policiers ont été blessés, dont trois ont dû être hospitalisés après avoir été frappés au visage par une vitre cassée, et 133 personnes ont été arrêtées.

Les manifestants, dont la plupart ne portaient pas de masques et ne respectaient pas la distance physique de 1,50 mètre en Allemagne, ont marché vers la porte de Brandebourg.

La police, qui a porté plainte contre l'organisateur de l'événement pour «non-respect des règles d'hygiène», a commencé à disperser les manifestants en fin de samedi après-midi, mais des centaines d'entre eux sont restés dans les rues tard dans la soirée, à proximité des Portas de Brandebourg.

Une autre manifestation antifasciste a eu lieu dans le quartier de Neukoelln, dans le sud de la région métropolitaine de Berlin, des manifestants jetant des pierres sur la police, déclenchant des feux d'artifice et endommageant deux voitures de police et les locaux d'une fête locale.

Au total, 1 100 policiers ont été mobilisés sur les lieux où se déroulaient les manifestations.

Covid-19 a jusqu'à présent tué environ 9 200 personnes en Allemagne, mais les autorités sont alarmées par la lente reprise de la croissance du nombre d'infections.

"Des manifestations devraient être possibles en cette période de coronavirus, mais pas de cette manière", a critiqué samedi le ministre de la Santé Jens Spahn, soulignant la nécessité de respecter les règles de protection de la santé.

La pandémie a déjà fait plus de 685 000 morts et infecté près de 18 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe ait succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

PMC // FPA

Le contenu de Covid-19: le gouvernement allemand condamne le comportement des manifestants samedi apparaît en premier dans Vision.