«Environ 400 000 entreprises ont aujourd'hui été alertées sur les règles en vigueur concernant l'obligation de mettre en œuvre le télétravail dans les cas où les fonctions sont compatibles, si elles sont situées dans les communes présentant des niveaux de risque« élevés »,« très élevés »et« extrêmement élevés. «», A déclaré le ministère du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale dans un communiqué.

Dans le même message électronique envoyé par le gouvernement, l'utilisation obligatoire d'un masque ou d'une visière sur le lieu de travail a également été mentionnée, «chaque fois que la distance physique recommandée par les autorités sanitaires s'avère irréalisable».

Le ministère dirigé par Ana Mendes Godinho a rappelé que l'Autorité pour les conditions de travail (ACT) développera une action nationale pour surveiller le respect du télétravail obligatoire et de l'utilisation d'un masque ou d'une visière sur le lieu de travail.

Le non-respect des règles précitées constitue un délit, a rappelé le ministère, qui a également relevé qu'une enquête réalisée la semaine dernière auprès d'un groupe d'entreprises concluait que 20% de leurs travailleurs travaillaient dans le télétravail.

Le Premier ministre a annoncé samedi que le gouvernement multiplierait les actions d'inspection pour se conformer au télétravail et a ajouté qu'il y a eu «une grande brèche» dans les cas où ce type de travail est possible.

«Là où le télétravail est obligatoire, il sera vraiment respecté», a déclaré António Costa, lors de la conférence de presse pour annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre l'augmentation du nombre d'infections par le covid-19, décidé en Conseil des ministres de vendredi, en en vertu du décret présidentiel qui prolonge l'état d'urgence au Portugal pour 15 jours supplémentaires.

Selon la déclaration du Conseil des ministres, le gouvernement a décidé d'étendre le champ d'application du régime de télétravail aux communes considérées par la direction générale de la santé comme présentant un risque élevé, très élevé et extrême (213 au total), ainsi qu'à les travailleurs qui y résident ou y travaillent.

Selon le chef de l'exécutif, «il y a beaucoup plus de personnes qui déménagent que de personnes qui devraient déménager», si l'obligation de télétravail dans les municipalités à plus haut risque de contagion était remplie.

Parmi les mesures annoncées début novembre pour lutter contre la propagation de la pandémie dans le pays, il était obligatoire de télétravailler chaque fois que les fonctions en question le permettaient, sauf en cas d'empêchement du travailleur, dans les comtés considérés comme à risque et les plus touchés par le virus, qui , qui sont aujourd'hui 127.

Selon le diplôme publié, "il est obligatoire d'adopter le régime de télétravail, quelle que soit la relation de travail, chaque fois que les fonctions en question le permettent et que le travailleur dispose de conditions pour les exercer, sans qu'il soit nécessaire de conclure un accord écrit entre l'employeur et le travailleur". .

MPE // MSF