L'Angola a enregistré 125 cas de covid-19 et quatre décès au cours des dernières 24 heures, a annoncé aujourd'hui le secrétaire d'État angolais à la Santé publique, Franco Mufinda, avec un total de 3217 infectés et 130 tués depuis le début de la pandémie.

Les nouveaux cas ont été détectés dans les provinces de Luanda (118), Benguela (5) et Kwanza-Norte (2), avec des âges allant de 01 à 79 ans, a indiqué le secrétaire d'État lors de l'évaluation épidémiologique quotidienne pour mettre à jour les données sur Covid19. Parmi ceux-ci, 61 sont des hommes et 64 des femmes.

Quant aux décès, ceux-ci, tous angolais, ont été enregistrés dans les provinces de Luanda (3) et de Benguela (1). En jeu, deux hommes (61 et 66 ans) et deux femmes (37 et 79 ans).

Franco Mufinda a ajouté qu'il y avait 32 récupérations supplémentaires par rapport aux données présentées mercredi.

L'Angola compte un total de 3 217 infectés, 1 277 guéris, 130 décès et 1 810 patients actifs, dont 3 dans un état critique et 25 gravement.

Au cours des dernières 24 heures, 794 échantillons ont été traités par RT-PCR (tests de biologie moléculaire) pour un total cumulé de 62 332 échantillons traités.

Lors de la présentation du bilan, le ministre s'est adressé à l'inauguration du Centre de diagnostic du laboratoire de Viana, par le ministre d'État et chef de la maison civile du président de la République, Adão de Almeida, qui «aura la capacité de traiter 6 000 échantillons par jour», divisé 3 000 tests RT-PCR et 3 000 tests sérologiques.

Selon Franco Mufinda, au niveau national, l'Angola est désormais en mesure d'analyser quotidiennement «environ 3 700 échantillons de RT-PCR et 3 200 échantillons de sérologie».

Avec l'augmentation de la capacité de dépistage, le responsable du gouvernement a souligné que cela pourrait entraîner une augmentation du nombre de cas identifiés.

«Lorsque la capacité augmente, on s'attend en fait à ce que, pour la même raison, nous ayons le nombre de nouveaux cas à augmenter. Nous devons nous préparer psychologiquement », a-t-il souligné.

Lors de la présentation des données, Franco Mufinda a réitéré l'appel au respect des mesures préventives, en particulier l'utilisation de masques de protection du visage.

«Nous mettrons ici l'accent sur l'utilisation du masque dans n'importe quel lieu public, transports en commun, marchés, hôpitaux, restaurants, lieux de rassemblement de population. Le moyen de protection est l'utilisation du masque. C'est la barrière qui nous protège », a souligné le secrétaire d'État angolais, concluant que le covid-19 est« un problème de responsabilité individuelle et collective ».

En Afrique, il y a 31 902 décès confirmés chez plus de 1,3 million de personnes infectées dans 55 pays, selon les statistiques les plus récentes sur la pandémie dans ce continent.

Parmi les pays africains qui ont le portugais comme langue officielle, l'Angola est en tête en nombre de décès et la Guinée équatoriale en nombre de cas. L'Angola enregistre 130 décès et 3 217 cas, suivi par la Guinée équatoriale (83 morts et 4 990 cas), le Cap-Vert (43 morts et 4 473 cas), la Guinée-Bissau (39 morts et 2 275 cas), le Mozambique (31 morts et 4 832 cas) ) et São Tomé et Príncipe (15 morts et 901 cas).

JYO (RCR) // PJA