"En 2020, un ennemi inconnu, perfide et microscopique nous a empêché de célébrer avec la chaleur humaine qui nous définit également", explique le diplomate, dans un message vidéo envoyé aujourd'hui aux clubs portugais et diffusé via les réseaux sociaux.

À titre d'exemple, il indique qu'il a été "empêché d'invoquer et de célébrer la date avec la communauté portugaise d'un État plus éloigné", comme il l'a fait ces dernières années.

«Et, nous devrons reporter la visite aux 23 États du Venezuela que nous avions si durement préparés», dit-il, ajoutant: «Cependant, tout au long de notre histoire, nous avons surmonté de plus grands défis que cela et une fois de plus au Portugal et dans la diaspora, nous gagnerons» .

"Je sais qu'en 2021, nous serons plus proches, mais la ferveur et la fierté d'être portugais sont les mêmes que toujours, même s'il y a une distance", dit-il.

Carlos de Sousa Amaro commence son message en rappelant qu'il est fier de «pouvoir rendre hommage aux vrais promoteurs du Portugal et de notre culture dans le monde, les Portugais de la diaspora, et, dans ce cas, la vigoureuse communauté portugaise résidant au Venezuela», à l'occasion Fête du Portugal et des Communautés portugaises.

«C'est une journée où nous célébrons une patrie, avec un peu moins de 900 ans d'indépendance, une culture si unique qu'elle a fait l'un des dirigeants, Luís Vaz de Camões, notre héros national, et un peuple de marins explorateurs, qui n'a jamais abandonné un défi, peu importe sa taille », dit-il.

Le Venezuela compte 2 632 cas confirmés et 23 décès associés à Covid-19, avec 487 personnes se remettant de la maladie.

Après avoir assoupli la quarantaine sociale préventive pendant une semaine, le Venezuela a entamé lundi une période de "sept jours de quarantaine stricte" en raison de l'augmentation considérable des cas confirmés et des décès, qui il y a deux semaines était de 1 010 cas et 10 décès.

Les autorités locales avertissent qu'à Maracaibo, dans l'État vénézuélien de Zúlia (à 700 kilomètres à l'ouest de Caracas), des tests ont révélé la présence possible d'un «coronavirus plus agressif».

Le Venezuela est en alerte depuis le 13 mars, ce qui permet à l'exécutif de prendre des «décisions drastiques» pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Les vols nationaux et internationaux sont restreints, à l'exception des vols humanitaires, et la population est mise en quarantaine et empêchée de circuler librement entre les différents états du pays, depuis le 16 mars.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 412 000 morts et infecté près de 7,3 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon le bilan réalisé par l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 497 personnes sur 35 600 confirmées infectées sont décédées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

FPG // MLS