Dans une note envoyée aujourd'hui, la zone métropolitaine de Lisbonne (AML), qui est l'autorité de transport métropolitaine, indique qu'elle travaille en collaboration avec les opérateurs pour «injecter une plus grande confiance dans le système de transport public de voyageurs».

«L'urgence de résoudre ces problèmes est désormais plus importante, compte tenu non seulement de la situation épidémiologique dans la région, mais également des estimations de la zone métropolitaine de Lisbonne, qui indiquent un afflux plus important d'utilisateurs des transports publics de voyageurs au début de la Juin, en raison de l'entrée en vigueur de nouvelles mesures de déflation », indique la note.

Le sujet des transports a été discuté jeudi lors d'une réunion du Conseil métropolitain, au cours de laquelle la «capacité financière du secteur» a également été discutée.

L'AML indique en outre que plusieurs réunions sont prévues au cours des prochains jours entre les autorités de transport, les opérateurs publics et privés et les membres du gouvernement pour l'adoption rapide de mesures pour le secteur, considérant que la normalisation du système de transport public «est essentielle dans reprise des activités économiques dans la région métropolitaine ».

Les municipalités ont décidé de programmer «d'urgence» une réunion entre les chambres et les membres du gouvernement pour discuter des questions liées à la gestion des plages et des zones côtières, dans le contexte de la pandémie de la covid-19, à savoir l'hygiène et la sécurité.

Au Portugal, 1 383 personnes sont décédées des 31 946 personnes confirmées infectées et il y a 18 911 cas récupérés, selon la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Le Portugal est entré le 3 mai dans une situation de calamité due à la pandémie, après trois périodes consécutives en état d'urgence depuis le 19 mars.

Cette nouvelle phase de lutte contre covid-19 prévoit l'emprisonnement obligatoire des personnes malades et sous surveillance active, le devoir général de collecte à domicile et l'utilisation obligatoire de masques ou de visières dans les transports publics, les services de fréquentation publique, les écoles et les établissements commerciaux.

Le gouvernement a approuvé de nouvelles mesures entrées en vigueur le 18 mai, parmi lesquelles la reprise des visites aux usagers des maisons de repos, la réouverture des crèches, des cours en face à face pour les 11e et 12e années et la réouverture des quelques boutiques de rue, cafés, restaurants, musées, monuments et palais.

FAC / RCS // ROC

Le contenu de Covid-19: Zone métropolitaine de Lisbonne veut plus d'offre de transport et une meilleure hygiène apparaît d'abord à Visão.