"La région de Silésie en Pologne est passée à une zone verte, où les voyageurs n'ont pas besoin de présenter des tests négatifs ou de se conformer à la quarantaine", a déclaré le ministre à la presse. "Il en va de même pour le Royaume-Uni".

La République tchèque a fermé toutes ses frontières le 16 mars pour lutter contre la contamination par le coronavirus.

Il a progressivement rouvert le pays avec ses voisins et la plupart des pays de l'Union européenne depuis début juin, à l'exception du Portugal – dont les citoyens seront autorisés à entrer à partir de mardi avec la preuve d'un test négatif ou d'une quarantaine – et la Suède qui reste classée à haut risque.

Les autorités tchèques prévoient également de poursuivre sur leur territoire l'assouplissement des mesures adoptées en mars pour lutter contre le nouveau coronavirus, malgré les épidémies localisées.

Mercredi, les Tchèques ne sont plus obligés de porter des masques, à l'exception des hôpitaux, des maisons de repos, du métro de Prague et de deux quartiers du nord-est où le virus circule parmi les mineurs et leurs voisins.

À Prague, le masque restera obligatoire pour les événements dans des espaces fermés qui rassemblent plus de 100 personnes.

Le pays, membre de l'Union européenne (UE) et avec 10,7 millions d'habitants, a enregistré dimanche 305 nouveaux cas, la plus forte augmentation en une journée depuis le 3 avril, et qui porte à 11 600 le nombre total de cas d'infection, dont 348 morts, selon les derniers chiffres officiels mis à jour.

Les augmentations quotidiennes n'ont pas dépassé les centaines entre la mi-avril et la mi-juin.

"Cette augmentation est principalement liée aux tests de masse des mineurs et de leurs contacts dans la société minière OHD", a expliqué Vojtech.

Le ministre a appelé les Tchèques à rester vigilants car le virus est toujours présent, ajoutant parfois que la situation mondiale reste stable et que la plupart des districts ne signalent pas l'impact du virus.

Dans la région nord-est, les bars de nuit doivent rester fermés, les événements publics resteront limités et les maisons de repos ne pourront pas recevoir de visiteurs.

"Nous prévoyons une diminution de l'impact dans cette région pour les prochains jours, après tous les tests", a ajouté Vojtech.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 501 000 morts et infecté plus de 10,16 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Les États-Unis sont le pays avec le plus de décès (125 803) et les cas d'infection les plus confirmés (plus de 2,54 millions).

Viennent ensuite le Brésil (57 622 décès, plus de 1,34 million de cas), le Royaume-Uni (43 550 décès, plus de 311 000 cas), l'Italie (34 738 décès et plus de 240 000 cas), la France (29 778 décès , plus de 199 000 cas) et l'Espagne (28 343 morts, plus de 248 500 cas).

La Russie, qui compte 9 073 morts, est le troisième pays au monde en nombre de personnes infectées, après les États-Unis et le Brésil, avec plus de 634 000, suivie par l'Inde, avec plus de 500 000 cas et 15 685 morts.

PCR // EL

Le Covid-19: la République tchèque rouvrira ses frontières aux Polonais et aux Britanniques apparaît en premier dans Vision.