« La municipalité a rejeté toutes les demandes de fêtes à São João dans l’espace public. J’appelle les familles et les communautés qui organisent des fêtes à respecter les règles. Rentrez tôt à la maison et rendez les choses aussi privées que possible. Le processus de vaccination se déroule extraordinairement bien, mais nous atteignons déjà 80 cas pour 100 000 habitants, alors que nous en avions 48 il y a une semaine et demie », a déclaré Eduardo Vítor Rodrigues à l’issue de la réunion du conseil qui a eu lieu cet après-midi.

Le président de la municipalité a révélé aux journalistes qu’au moins 20 communautés, associations d’habitants et clubs ont demandé à organiser des fêtes, mais « toutes ont été interdites » en raison des risques d’infection et de transmission liés à la pandémie de covid-19.

Le maire a comparé les données de fin mai et celles de la semaine dernière et, après tout, la conclusion était que Gaia a enregistré environ 240 nouveaux cas au cours des 14 derniers jours.

« Avec cette cadence, on court le risque de retomber dans le confinement. Un effort est nécessaire à São João car le début de l’été et la santé des personnes elles-mêmes sont en jeu. Si on a une évolution en 15 jours la même qu’on avait en retour [recuamos]. São João est décisif », a déclaré Eduardo Vítor Rodrigues.

Le maire de Gaia a souligné qu’« il y a des internés [nos hospitais] qu’ils avaient déjà deux vaccins », une référence faite comme un appel à ceux qui sont vaccinés et qui négligeront les soins.

Eduardo Vítor Rodrigues a également garanti qu’il aurait mercredi et jeudi, la veille et le jour férié de São João, « toute la police municipale dans la rue » et a révélé qu’il avait demandé « une poursuite de la police par le PSP et le GNR ».

Le 31 mai, Eduardo Vítor Rodrigues, également à l’issue d’une réunion du conseil, a garanti qu’en raison de la pandémie de covid-19, aucune festivité pour São João ne sera organisée, qui comprend les concerts musicaux habituels et le typique feu-de- lumière, artifice.

Mais « pour dédommager les commerçants » le maire a confirmé ce qu’il avait déjà annoncé le 2 mai la création de « mini-foires populaires » dans des espaces qu’il est possible de fermer pour que la capacité puisse être contrôlée.

Aujourd’hui, lorsqu’on lui a demandé si, compte tenu de l’augmentation de l’incidence à Gaia, il envisageait de suspendre les mini-foires, Eduardo Vítor Rodrigues a rappelé que « ce seront des espaces où les soins et les règles seront obligatoires et contrôlés ».

« Notre problème, c’est l’espace public. Il suffit de marcher sur l’Avenida da República et de compter combien de personnes portent encore un masque », a déclaré le maire à propos d’une mesure préventive qui reste obligatoire jusqu’au 12 septembre, telle que publiée dans Diário da República (DR) le 14.

La publication en DR était claire : le port du masque est obligatoire dans les espaces publics.

La pandémie de covid-19 a fait au moins 3 868 393 décès dans le monde, résultant de plus de 178,4 millions de cas d’infection, selon un bilan réalisé par l’agence française AFP.

Au Portugal, 17 068 personnes sont décédées sur 865 806 cas confirmés d’infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

PFT // MSP

Le contenu Covid-19 : Gaia a refusé les demandes de festivités de la Saint-Jean et les appels au confinement apparaissent en premier à Visão.