Les nouvelles règles pour le trafic aérien au Portugal sont entrées en vigueur à 00h00 aujourd'hui, le jour où les liaisons aériennes sont autorisées avec plus de pays, dans le cadre du contrôle de la pandémie de covid-19.

À partir d'aujourd'hui, le nombre de pays en dehors de l'Union européenne et de l'espace Schengen double qui peuvent avoir des liaisons aériennes régulières à destination et en provenance du Portugal, car ils présentent une image épidémiologique positive.

La liste des pays comprend l'Australie, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay.

Le trafic aérien reste ouvert avec les pays qui composent l'Union européenne, les pays associés à l'espace Schengen (Liechtenstein, Norvège, Islande et Suisse) et le Royaume-Uni.

Le ministre de l’Administration interne, Eduardo cabrita, avait déjà mentionné que les vols à destination et en provenance d’autres destinations ne seraient autorisés que pour les voyages essentiels.

Jusqu'à présent, l'autorisation des voyages essentiels était limitée aux vols en provenance et à destination des pays lusophones et des États-Unis.

Les voyages essentiels sont ceux qui permettent le transit, l'entrée ou la sortie du Portugal aux ressortissants de l'Union européenne (UE) ou aux pays associés à l'espace Schengen et aux membres de leur famille et aux étrangers résidant légalement dans un État membre de l'UE, ainsi que ceux réalisées pour des raisons professionnelles, d'études, de regroupement familial, de santé ou humanitaires.

Les passagers sont toujours tenus de soumettre un test de dépistage négatif au covid-19, effectué dans les 72 heures avant le départ. Cette mesure est limitée à ceux qui sont en transit et qui n'ont pas à quitter les installations aéroportuaires.

Les ressortissants et les étrangers résidant légalement au Portugal ainsi que le personnel diplomatique accrédité au Portugal qui, exceptionnellement, ne présentent pas cette preuve devront faire le test à l'arrivée, dans des installations à l'intérieur de l'aéroport, et à leurs frais.

S'ils refusent d'être testés à leur arrivée, ils subiront les crimes de désobéissance et la propagation de maladies contagieuses.

S'agissant des ressortissants étrangers, tous les passagers qui embarqueront sans le test effectué se verront refuser l'entrée sur le territoire national, la compagnie aérienne faisant l'objet d'une infraction administrative en cas de non-respect.

ARA (ZO) // HB

Le Covid-19: de nouvelles règles de circulation aérienne entrées en vigueur aujourd'hui apparaît en premier dans Vision.