Les nouvelles flambées de covid-19 en Espagne, au Royaume-Uni et en France sont surtout préoccupantes en Europe, confrontée à l'augmentation des contagions dans plusieurs pays, trois mois après que le continent a cessé d'être le centre de la pandémie dans le monde.

Outre ces trois pays, l'un des plus touchés par la pandémie de covid-19 en Europe, d'autres ont enregistré de nouvelles flambées ou de nouvelles chaînes de contagion pour le nouveau coronavirus, bien qu'avec moins d'expression.

+++ ESPAGNE +++

Le nombre de nouvelles contagions ces derniers jours est sept fois plus élevé que celui enregistré lorsque, il y a un mois, l'état d'urgence a été levé et que la circulation, les relations sociales et l'activité économique ont repris.

Le 21 juin, lorsque l'état d'urgence a pris fin, l'Espagne comptait 141 nouveaux cas en 24 heures.

Depuis, 369 foyers ont été enregistrés dans toutes les communautés autonomes du pays, mais avec une gravité particulière en Aragon et à Barcelone (nord-est).

Ce jeudi, 971 nouveaux cas ont été enregistrés, dont 281 flambées actives à travers le pays impliquant 3 200 nouveaux cas d'infection.

+++ FRANCE +++

La France a enregistré ces dernières semaines une augmentation des cas d'infection qui a conduit les autorités à émettre des alertes à la population sur la nécessité de maintenir les règles d'hygiène et de sécurité qui contribuent à limiter les contagions.

Dans le dernier bulletin, publié jeudi, la France a dénombré 1062 nouveaux cas en 24 heures et a indiqué que, par rapport à la semaine dernière, il y avait une augmentation de 27% des tests positifs pour le covid-19.

Depuis le début de la déflation en mai, 570 foyers de contagion ont été identifiés, dont 10 entre mercredi et jeudi, bien que seulement 120 restent actifs, avec 450 foyers considérés comme résolus.

+++ ROYAUME-UNI +++

Le Royaume-Uni est le pays d'Europe à ce jour avec le plus de décès associés à la covid-19 et le troisième dans le monde, avec 45 554 décès, sur près de 300 000 cas confirmés.

La flambée d'activité la plus grave s'est produite au début du mois dans la ville de Leicester, qui a représenté pendant une semaine 10% de tous les cas en Angleterre.

Les autorités ont décrété la fermeture des écoles et des établissements commerciaux non essentiels pendant 15 jours.

Le nombre de décès restant élevé dans le pays, le gouvernement britannique a adopté de nouvelles mesures pour arrêter la propagation du virus, comme le masque obligatoire, à partir d'aujourd'hui, dans les magasins, supermarchés, banques et bureaux de poste.

+++ ROUMANIE +++

La Roumanie a connu une forte augmentation des cas, avec un record quotidien de 1 112 nouvelles infections atteint jeudi.

Selon le dernier bilan officiel, 25 personnes sont décédées entre mercredi et jeudi, dans un pays qui a enregistré un nombre total de décès depuis mars de 2.126.

Les contagions ont commencé à s'intensifier début juin, après une forte baisse en mai, évolution que les autorités attribuent au moindre souci de la population dans le maintien des règles de protection après la levée de l'état d'urgence et le confinement, le 15 mai.

+++ ALLEMAGNE +++

Il y a deux semaines, l'Allemagne a enregistré l'épidémie la plus grave, avec quelque 1 800 nouveaux cas parmi les travailleurs d'un abattoir, une épidémie déjà considérée comme maîtrisée.

Au cours des dernières 24 heures, 815 nouveaux cas ont été signalés, un nombre modéré pour un pays de 83 millions d'habitants.

Cependant, les autorités se sont déclarées préoccupées par les cas enregistrés chez des personnes de l'étranger, notamment d'Espagne.

+++ BELGIQUE +++

La Belgique a décidé de ne pas passer aux étapes suivantes de la déflation en raison d'une augmentation des nouveaux cas, ce qui, selon les chiffres d'aujourd'hui, se traduit par une moyenne quotidienne de 220 nouveaux cas au cours des sept derniers jours.

L'augmentation des cas a été détectée à la mi-juillet dans les communautés localisées, mais s'étend actuellement à l'ensemble de la population belge.

Les autorités ont décidé de ne pas revenir sur les mesures d'assouplissement des restrictions déjà en vigueur, mais certaines se sont durcies, comme l'utilisation obligatoire d'un masque, jusqu'à présent uniquement dans des espaces fermés et désormais étendues aux rues commerçantes les plus fréquentées.

+++ ITALIE +++

À Bologne (nord), une nouvelle épidémie a été identifiée jeudi dans une résidence pour personnes âgées avec 21 personnes infectées et, le même jour, une épidémie à Molise (centre), où sept Vénézuéliens de la même famille ont été testés positifs.

Les autorités italiennes, un pays qui dans les premiers mois de la pandémie en Europe a été le plus touché et dénombré jusqu'à jeudi, 35092 décès et plus de 245 mille cas, sont également attentifs à l'île de Capri (sud), suite aux contacts de trois touristes venus Les Roms qui ont visité l'île pendant le week-end et ont été testés positifs.

A Rome, les autorités effectuent des tests parmi la communauté naturelle du Bangladesh, parmi lesquels 39 cas ont été détectés au début du mois.

+++ PAYS-BAS +++

Selon les chiffres officiels les plus récents, entre le 15 et le 21 juillet, 987 nouveaux cas d'infection ont été signalés, soit près du double de la semaine précédente.

Entre le 4 et le 7 juillet, le nombre de nouveaux cas a augmenté de 0,29% et entre le 16 et le 19 juillet de 0,72%, ce qui suggère une nouvelle tendance à l'augmentation des cas.

Depuis le 1er juin, toute personne présentant des symptômes bénins peut se faire tester, mais les responsables admettent que le nombre réel d'infections est toujours plus élevé que les tests positifs.

+++ GRÈCE +++

La Grèce a enregistré une augmentation légère mais régulière du nombre de nouveaux cas, dans un pays qui était parmi les moins touchés par la pandémie, avec 4 100 cas et 201 décès.

Au cours de la dernière semaine, il y avait une moyenne quotidienne de 25 nouveaux cas, dont près d'un tiers (27,8%) étaient liés à des voyages à destination ou en provenance de l'étranger.

La Grèce a repris ses liaisons aériennes avec 29 pays le 15 juin, une liste qui s'est étendue à 46 pays le 1er juillet, et le Royaume-Uni le 15 juillet, et prévoit d'ouvrir ses aéroports aux vols américains à la fin du mois. , le pays au monde avec plus de cas et plus de décès associés au nouveau coronavirus.

Sur les 46 893 tests effectués sur les passagers arrivant en Grèce la semaine dernière, seuls 0,2% ont été testés positifs, selon les chiffres officiels.

+++ AUTRICHE +++

L'Autriche a réintroduit, dès aujourd'hui, l'usage obligatoire des masques dans les établissements commerciaux, 39 jours après avoir limité la mesure aux transports publics, aux hôpitaux et aux cliniques, compte tenu de la baisse des contagions.

Jeudi, le pays comptait 170 nouveaux cas, le nombre le plus élevé depuis la mi-avril, puis en mai et juin les nouveaux cas quotidiens restaient inférieurs à 50.

+++ RÉPUBLIQUE TCHÈQUE +++

Les autorités tchèques ont enregistré 235 nouveaux cas jeudi, le nombre quotidien le plus élevé depuis juin, après plusieurs jours consécutifs avec une moyenne de 200 nouvelles contagions.

À la lumière des chiffres, le gouvernement a décidé de réintroduire des restrictions, y compris l'utilisation d'un masque dans les espaces fermés de plus de 100 personnes ou la limitation des concentrations à 500 personnes (jusqu'à présent 1 000).

+++ POLOGNE +++

La Pologne a enregistré aujourd'hui 458 nouveaux cas positifs, le nombre le plus élevé depuis le 17 juin et le deuxième consécutif au-dessus de 400 nouveaux cas, selon le ministère de la Santé.

La plupart des cas sont enregistrés dans les provinces de Silésie et de Petite-Pologne, dans le sud du pays. En Silésie, où 184 des cas au cours des dernières 24 heures ont été détectés, les autorités admettent «suffisamment» de nouvelles infections dans les prochains jours.

Cependant, le gouvernement exclut la possibilité de réintroduire des restrictions, soulignant la nécessité d'un plus grand respect des règles telles que l'utilisation d'un masque, la distance physique et le lavage des mains.

+++ PORTUGAL +++

Le Portugal a enregistré 206 foyers actifs lundi, la plus grande préoccupation dans la région de Lisbonne et de la vallée du Tage, où la plupart de ces foyers sont concentrés (près de 65%).

Dans dix-neuf paroisses de la région, il y a un état de calamité, avec l'obligation de ramasser à domicile, et dans le reste, des mesures ont été imposées, comme la fermeture de la plupart des établissements à 20h00 et l'interdiction de la vente d'alcool après cette heure.

Le taux de contagion à travers le Portugal a chuté, les cinq derniers jours consécutifs enregistrant moins de 300 nouvelles infections par jour, ce qui ne s'est pas produit depuis mai, alors qu'il y avait 19 jours consécutifs avec moins de 200 cas quotidiens.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 627 000 morts et infecté plus de 15,2 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un bilan aujourd'hui de l'agence France-Presse (AFP).

L'Europe a dépassé les 3 millions de cas jeudi, enregistrant 206 000 décès.

MDR // ANP

Contenu de Covid-19: Les nouvelles épidémies en Espagne, au Royaume-Uni et en France préoccupent l'Europe d'abord dans Vision.