1-1-e1669908198824-png
Table des matières

Covid-19: Costa avertit que la situation d'alerte se poursuivra jusqu'à la fin de la pandémie

"De l'état d'alerte, nous ne partirons certainement pas avant la fin de la pandémie car nous devons être conscients que jusqu'à ce qu'il y ait le vaccin et que nous soyons tous vaccinés ou qu'il y ait un remède efficace, nous devons rester au moins vigilants", a déclaré António Costa lors de la conférence. presse après le Conseil des ministres d'annoncer des mesures plus restrictives pour la zone métropolitaine de Lisbonne (AML).

Le gouvernement a décidé aujourd'hui que le Portugal sera, à compter du 1er juillet, divisé en trois niveaux d'alerte pour faire face à la pandémie de Covid-19, la majeure partie du pays étant en état d'alerte, tandis que la zone métropolitaine de Lisbonne est sur la situation. contingence (niveau intermédiaire) et 19 paroisses d'AML maintiennent l'état de calamité.

Le Premier ministre a exprimé son souhait que la situation s'améliore dans la zone métropolitaine de Lisbonne, en particulier dans les 19 paroisses qui resteront en situation de calamité.

«Le souhait que nous avons est que les choses puissent progresser afin que nous puissions rester dans ces 19 paroisses dans la même situation ou dans le reste de la zone métropolitaine de Lisbonne, s'il n'y a pas d'évolution, ou, mieux encore, pour l'ensemble du pays dans un simple état. alerte », a-t-il souligné.

Interrogé sur la question de savoir si les mesures pour la LBC constituent un revers, António Costa a déclaré qu '«il ne revient pas exactement au domicile de départ», car dans l'état d'urgence, il était obligatoire de percevoir.

«À partir du moment où nous avons quitté l'état d'urgence pour l'état de calamité, nous avons évolué vers le devoir civique de recueillement. C'est ce devoir civique que nous maintenons dans ces 19 paroisses », a-t-il déclaré.

António Costa a également été interrogé sur le déroulement des examens nationaux dans ces 19 paroisses d'AML, auxquels il a répondu qu'il n'y aurait pas de modification du calendrier.

La situation d'alerte, celle dans laquelle le pays s'est retrouvé avant la proclamation de l'état d'urgence le 18 mars, est le niveau d'intervention le plus bas prévu par la loi sur les bases de la protection civile, après la situation d'urgence et de calamité ( plus haute).

Le Portugal enregistre aujourd'hui six décès liés au covid-19 de plus que mercredi et 311 autres infectés, la majorité dans la région de Lisbonne et Vale do Tejo, selon le bulletin épidémiologique de la direction générale de la santé (DGS).

Les données du DGS indiquent 1 549 décès liés à Covid-19 et 40 415 cas confirmés depuis le début de la pandémie.

Dans la région de Lisbonne et de la vallée du Tage, où le plus grand nombre de foyers a été enregistré, la pandémie de Covid-19 a atteint 17 767 cas confirmés, 240 de plus que mercredi, ce qui correspond à 77% des nouvelles infections.

CMP / JF // HB

Articles récents